On a aimé en 2013 (jui/aou/sep). La rétro du Business Club de France

Publié le Mis à jour le

JUILLET 2013

Nos entreprises ont du talent ! Émission spéciale…

→ Diffusion du Samedi 27/7 à 7h00 et dimanche 28/7 à 15h00

Au sommaire :

  • NOVANANO : fabricant de satellites légers (100 fois moins gros que les satellites et 100 fois moins cher !)
  • NATURAL SECURITY : concepteur d’une solution de paiement par empreinte digitale
  • DELTA DRONE : N°1 du drone civil en France
  • UNC PARIS : Meubles gonflables personnalisables et nouveau fauteuil gonflable pour les étudiants
  • ECOCEANE : Concepteur de bateaux dépolluants
  • TMW Technologie : Concepteur de solutions de production d’eau potable à partir d’eau de mer
  • NEXIO : Producteur de logiciels appliqués aux ondes électro-magnétiques

Écouter, réécouter ou télécharger l’émission :

→Partie 1 : NOVANANO avec Stanislaw Ostoja

novanano 2NOVANANO a été fondée par 2 jeunes entrepreneurs qui n’ont même pas 30 ans et travaillent dans le spatial et la fabrication des nano-satellites. Des nano-satellites d’à peine quelques kilos destinés aux télécommunications ou à l’expérimentation en milieu spatial. Une des sociétés précurseur de cette technologie en France et en Europe. En avril dernier, un premier nano a été lancé en orbite à bord d’une fusée Soyouz ; une consécration après 4 ans de travail. Premier pas d’une longue aventure dans la miniaturisation. Des nano 100 fois moins gros, donc 100 fois moins chers, (il faut compter 1 million d’euros pour la construction et le lancement) que les engins habituels que l’on peut envoyer en orbite beaucoup plus rapidement. Attention la durée de vie de ces satellites est aussi plus courte. Leur prochain projet déjà en cours : un satellite de 5 kilos NovaSat pour offrir des services aux industriels et centres de recherche pour qu’ils puissent effectuer des expérimentations en orbite grâce à ces « laboratoires low cost ».

Partie 2 : NATURAL SECURITY avec Cédric Hozanne

naturalsecurity 2

Natural Security, basée à Euratechnologies à Lille, a mis au point – certainement une grande première mondiale – un système de paiement ultra-sécurisé qui permet de payer avec son doigt ! Comment ça marche? La banque enregistre l’empreinte digitale de l’utilisateur une seule fois pour lui délivrer une carte associée à son compte en banque. Cette carte contient l’empreinte digitale et reste reliée au compte en banque, nul besoin de la sortir pour payer. Elle reste dans la veste, le sac à main etc… et  communique directement avec le terminal de paiement du commerçant. Nul besoin de taper son code secret… Plus de risque de l’oublier ! On paie ensuite en plaçant le doigt dans le lecteur prévu à cet effet. Retour sur ce système qui a été testé avec grand succès pendant 6 mois à Villeneuve d’Ascq et Angoulême.

→Partie 2 : DELTA DRONE avec Frédéric Serre

delta drone

Le marché des drones civils « explose » en France depuis le changement de règlementation en avril 2012. Auparavant, seule l’armée pouvait disposer de drones. Mais l’industrie militaire à rater complètement son envol dans le drone militaire, à tel point que nous devons acheter nos drones aux USA !). Fabricant de micro-drones civils basé à Grenoble, l’entreprise a annoncé récemment son entrée en bourse, et une levée de fonds de 3 millions d’euros. Ses drones ont de multiples applications: que ce soient les stations touristiques et sportives de montagne pour la recherche de personnes sous avalanche, la maintenance des remontées mécaniques ou encore les études topographiques, Delta Drone propose un engin dédié à chaque usage et métier. Il en est de même pour les mines et carrières à ciel ouvert : mesure périodique des volumes produits, localisation des engins, études, topographiques, etc…

→Partie 3 : UNCONVENTIONAL PARIS avec Ludovic Michetti

Meuble Bubble Pro

Jusque-là fabricant de meubles gonflables haut de gamme pour l’événementiel, UNCONVENTIONAL  ou UNC PARIS lance, un an après sa création en 2012,  la gamme « So Campus » destinée aux particuliers, plus précisément aux étudiants. L’idée est de répondre aux besoins de mobilité des étudiants (avec un mobilier décalé, design, accessible). Les meubles seront entre autres vendus via les étudiants eux-mêmes: 1 fauteuil vendu = 10€ acquis (Fauteuil 69€TTC).


→Partie 3 : ECOCEANE avec Eric Vial 

ecoceane 2L’entreprise construit  des navires de dépollution marine (ramassage des hydrocarbures et déchets solides flottant en mer). Durant  10 années, ECOCEANE a consacré 1,5 à 2,5 M€/an à la recherche et au développement. L’entreprise est pratiquement en position de monopole pour le ramassage des hydrocarbures en mer. Elle a été  fortement aidée par les instances politiques et économiques (OSEO, CIR) et commerciales (UBIFRANCE, TOTAL développement). Et pourtant… Le CEDRE (Centre de Documentations, de Recherches et d’Expérimentations sur les Pollutions accidentelles des Eaux) et le  CEPPOL (Centre d’Expertises Pratiques de Lutte Antipollution pour la Marine Nationale), deux  organismes hexagonaux ne veulent pas agréer les bateaux « anti-pollution » d’Ecoceane. Pourquoi ? Parce que ces bateaux sont trop gros pour être tester dans leurs bassins trop petits ! En d’autres termes, il faudrait une vraie marée noire pour agréer leurs bateaux, mais pour intervenir sur une vraie marée… il faut être agréer ! Une situation ubuesque !   Ecoceane poursuit donc actuellement ses discussions avec les organismes concernés pour enfin obtenir l’agrément nécessaire, et, en attendant, vend ses produits à Taïwan (contrat de 4,7 millions €), et dans les pays scandinaves. Et le risque est tout simplement de voir Ecocéane partir de France. Le marché de la dépollution est immense, plusieurs emplois dans les chantiers navals de France auraient pu être créés ! Affaire à suivre…

→Partie 4 : TMW TECHNOLOGIES avec Philippe Bertin

tmw 2Fondée en 1999 par Philippe Bertin et Jean-Paul Domen, TMW développe et commercialise une technologie brevetée permettant la production d’eau potable à partir d’eau de mer ou d’effluents grâce notamment à l’utilisation d’une énergie 100% renouvelable (solaire ou géothermie) ou bien de chaleur perdue (eau chaude, vapeur, gaz). Portée initialement par un groupe d’une trentaine d’investisseurs individuels et une équipe de 12 personnes, la start-up angevine a investi plus de 5 millions d’euros pour développer cette technologie. Basée à Paris (siège) et dans le Maine-et-Loire (activités de R&D et production), la cleantech a fusionné avec sa société sœur TET en 2010 afin de renforcer leur capacité de recherche & développement, de production et de commercialisation de technologies innovantes.


→Partie 4 : NEXIO avec Frédéric Amoros-Routié 

nexio 2On utilise tous des solutions Nexio, sans le savoir ! Pour éviter par exemple le brouillage d’ondes entre un téléphone mobile et un poste de radio : c’est une solution Nexio qui est utilisée ! Créé en 2003, NEXIO GROUP compte aujourd’hui plus de 50 salariés répartis sur les trois agences en France: Toulouse, Paris et Rhône-Alpes et 3 bureaux à l’international : Munich, Montréal et Shanghai. L’entreprise est organisée en 3 pôles : « Services-Ingénierie », «Automatisation d’essais », « Logiciels de Simulation » et 2 pôles transverses qui sont  « Innovation » et « Formation ». Leader des fournisseurs sur le marché de l’automatisation des essais, NEXIO propose ses services sur toutes les phases de développement des produits électroniques, de sa conception à sa certification dans les secteurs de l’aéronautique, le spatial, l’automobile et l’industrie électronique. NEXIO a acheté en 2012 une entité complémentaire: Entares et a créé une filiale au Canada : Intactis. Avec un chiffre d’affaires de 3,2 millions d’euros en 2012, la PME vise 10 millions d’euros à l’horizon 2020. Les produits NEXIO sont présents dans 30 pays comme l’Allemagne, le Canada ou encore la Chine. Tournée vers l’international, l’entreprise française  souhaite réaliser 200 000 euros de chiffre d’affaires en 2013 aux Etats-Unis contre 40 000 euros en 2012.

→Qui a dit que la France n’avait pas de talents ! 

AOUT  2013

Rediff.

SEPTEMBRE  2013

Buzcard : la start-up qui lève sur Internet 260 000 euros en 3 jours ! 

C’était dans Business Club de France diffusé  Jeudi 19/9 à 21h, samedi 21/9 à 7h et dimanche 22/9 à 15h

Au sommaire :

Greenflex : Une SSDD, une société de développement durable et rentable !

Editialis : Un groupe de presse et ses déboires avec un collaborateur en arrêt maladie qui gagne une course cycliste. Le code du travail en France est-il réellement adapté à la réalité ?

Buzcard : La première carte de visite « actualisable » (TALK 3)

Dessine moi un soulier : le site de ventes de chaussures pour dames, sur mesure et personnalisable.

Écouter, rééccouter ou télécharger cette émission :

TALK 3 : Buzcard avec Yoram Moyal

Activité : cartes de visite actualisables avec QR code au verso qui renvoie constamment vers des coordonnées à jour.

Comment ça marche ?

Prix : abonnement annuel : 50 € les 100 cartes – 100 € les 500

Clients : BNP, Orange, le Medef, Total, la DCGCIS

Buzcard est parvenu a remporté un « joli » contrat avec l’Etat, puisque la start-up va équiper les 10 000 fonctionnaires de Bercy.

L’exploit : 260 000 euros levés en 3 jours ! 

Buzcard  a effectué une campagne de levée de fonds éclair en crowdfunding sur Anaxago. Après avoir récolté 110 000 euros lors de sa semaine de pré-lancement, la startup a atteint 150 000 euros après 1 jour de campagne, 190 000 euros au 2è jour et son objectif de 260 000 euros au 3è.

Yoram Moyal se déclare  » très surpris  » de ce succès éclair.  » On ne croyait pas trop au crowdfunding, mais on nous avait beaucoup sollicités « , dit le jeune entrepreneur, qui s’est lancé dans l’aventure Buzcard avec son frère en 2010.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s