Be Green : la PME qui « brise » le monopole de la RATP à Paris. C’était dans le Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

C’était dans le  Business Club de France sur BFM Business Radio

Diffusé : jeudi 14/11/13 à 21h |samedi 16/11/13 à 7h |dimanche 17/11/13 à 15h

Talk 1 : Seul sur une île déserte, il gère son entreprise à 10 000 Km de son bureau parisien

Talk 2 : Be.Green la PME qui défie la RATP

Talk 3 : Rue du Commerce.com veut devenir le 1er centre commercial digital de France

Talk 4 : Destination 107 : le livre qui vous donne envie d’entreprendre

Écouter, réécouter ou télécharger l’émission :

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20131114_club_0.mp3]

TALK 2 : BE GREEN avec PATRICK MIGNUCCI 

Filiale des Autocars Dominique, BE Green vient d’inaugurer une ligne de bus électriques dans le 15ème arrondissement de Paris. Longue de 8 km, cette ligne  compte 28 arrêts desservant de nombreux lieux de vie du quartier, 3 lignes de métro et les tramways T2 et T3.  Capable d’embarquer jusqu’à 22 passagers, les 6 bus électriques qui opèrent sur cette nouvelle ligne circulent tous les jours, du lundi au samedi toutes les 15 minutes entre 7h30 et 20h30 et le dimanche et jours fériés toutes les 20 minutes entre 8h30 et 20h30. La ligne est accessible aux mêmes tarifs que le reste des transports parisiens. 

be_green_buselec

Au-delà de ces bus électriques, cette nouvelle ligne marque également un premier pas vers la fin du monopole de la RATP puisque c’est la première fois qu’un autre prestataire remporte l’exploitation d’une ligne de transports en commun de la capitale. 

→B.E Green avait « une meilleure offre et proposait des coûts plus raisonnables » a expliqué Anne Hidalgo, première adjoint au Maire de Paris, ajoutant que la RATP « doit aussi apprendre à évoluer, à sortir du diesel ».

« C’est la règle de la concurrence qui s’applique » a déclaré la RATP, rappelant avoir précédemment remporté un marché du même genre pour la « Traverse Batignolles-Bichat ».

Le contrat remporté sur cette nouvelle ligne porte sur six ans avec un budget annuel d’1.6 millions financé à près de 90 % par la Mairie de Paris. Pour B.E Green, qui exploite déjà plusieurs lignes pour des entreprises ou des collectivités pour des liaisons saisonnières, cette nouvelle ligne constitue une excellente vitrine pour promouvoir ses services.

Notre invité Patrick Mignucci est le fils du fondateur des Autocars Dominique. Créée en 1971 avec un seul autocar, la PME de 75 personnes a su prendre le virage du transport vert en 2010 en osant créer des services de transports de passagers avec des véhicules totalement électrique.

« Notre ambition est de créer la première entreprise de transport privé 100% écologique en France pour permettre à nos clients de décliner et rendre visible leur engagement responsable en matière de développement durable », explique Patrick Mignucci, patron des Autocars Dominique dont BE Green est une filiale.

Avant l’ouverture de cette nouvelle ligne, Be Green comptait déjà plusieurs clients : Le Ministère de la santé s’est engagé le premier. Puis ce fut au tour de Microsoft. B.E. Green compte désormais une dizaine de clients. Et une offre mutualisée pour les entreprises entre Paris et Issy les Moulineaux, Steria, les laboratoires Lundbeck, France Télévisions, et Safran.

REPORTAGE : Pour la première fois, la Mairie de Paris n’a pas confié l’exploitation de la ligne à la RATP mais à la société B.E. green, filiale d’Autocars Dominique. Le prestataire a choisi pour cette ligne de s’équiper des bus Zeus du constructeur Breda. Un moteur électrique assure la traction du véhicule. Il se recharge sur le réseau via un branchement par câble sur une prise de 380 V. Il est équipé d’un second moteur classique fonctionnant au diesel (consommant 1 L/heure) afin d’alimenter l’habitable en chauffage et éviter une perte d’autonomie des véhicules par grand froid. Par ce système, le bus assure son service sans avoir besoin d’être rechargé au cours de la journée.

Malgré un exploitant différent, cette ligne est accessible aux conditions tarifaires habituelles et avec tous les titres de transports valables dans la capitale.

Le financement de cette nouvelle ligne a été assuré à 89% par la Mairie de Paris et 11% par le syndicat des transports d’île-de-France (STIF).

Baptiste Clarke

Publicités

2 réflexions au sujet de « Be Green : la PME qui « brise » le monopole de la RATP à Paris. C’était dans le Business Club (podcast) »

    […] Talk 2 : Be.Green la PME qui défie la RATP […]

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s