En France : nous ne voulons pas créer des emplois ?

Publié le Mis à jour le

« Nous pourrions recruter au moins une personne, mais face à l’incertitude fiscale pour les entreprises, aux lourdeurs administratives liées à un code du travail surréaliste et la quasi impossibilité de se séparer d’un collaborateur en cas de difficultés… Et bien, nous ne recruterons pas » Ces propos nous les entendons pratiquement chaque jour. Et face à la montée du chômage dans notre pays, il y a de quoi s’interroger : En France nous ne voulons pas créer des emplois ? Récemment un chef d’entreprise nous disait dans une de nos  émissions : « à vouloir trop protéger les salariés, c’est le recrutement qui s’est arrêté ». 

Et malheureusement, les signaux ne sont pas bons :  contexte économique tendu avec, en plus, une pression fiscale étouffante, de lourdes charges sociales, des fermetures (ou pas) de magasins le dimanche et des fermetures obligatoires à 21h en semaine*, Marionnaud qui va ouvrir jusqu’à minuit sur les Champs Élysées à Paris et qui est déjà dans le viseur des syndicats…. La liste est longue !  Et voilà maintenant une éventuelle réforme prévoyant le renforcement du pouvoir de l’inspection du travail. S’il y a de vrais mauvais employeurs, il faut les chasser… Mais, les autres ? Comment peuvent-ils comprendre et appliquer un Code du Travail qui s’épaissit d’une page tous les 3 jours ? On marche sur la tête dans ce pays. Ça suffit !

Communiqué CGPME
La CGPME s’inquiète d’un éventuel renforcement du pouvoir de l’inspection du travail
Les chefs d’entreprise se heurtent chaque jour à la complexité grandissante du Code du Travail. Ainsi entre 2005 et 2010, le Code du Travail s’est épaissi d’une page supplémentaire tous les 3 jours.Il est aujourd’hui quasiment impossible, sauf à être un professionnel du droit, d’avoir une parfaite connaissance des règles applicables dans une PME.Dans un tel contexte, la CGPME s’inquiète d’une éventuelle réforme prévoyant un renforcement du pouvoir de l’inspection du travail par le biais de sanctions administratives et financières dont le montant serait supérieur ou égal à celui prévu actuellement au pénal.

Même si le recours quasi-systématique à la voie pénale fait peser une insupportable épée de Damoclès sur la tête des chefs d’entreprise, la CGPME reste fondamentalement attachée au principe du respect du contradictoire qui ne nous semble pas nécessairement garanti par des sanctions administratives.

La position de la CCI Paris à propos du travail du dimanche

L’interdiction du travail le dimanche assortie de ses multiples dérogations conduit à un système illisible, injuste et discriminatoire, économiquement absurde et juridiquement incohérent.

Elle ne répond ni aux mutations économiques et sociétales du 21e siècle, ni aux besoins et aux attentes des commerçants, des consommateurs et des salariés. Elle est en complet décalage avec l’évolution des modes de vie et la croissance exponentielle du e-commerce.

La CCI Paris Ile-de-France prône une libéralisation de l’ouverture des commerces le dimanche s’appuyant sur une simplification de la loi.

Tout en permettant à la France de renforcer son rang dans la compétition des métropoles mondiales, cette libéralisation constituera une véritable opportunité en termes économiques.
Elle créera près de 50 000 emplois en France dont 15 000 en Ile-de-France, et générera ainsi un surplus de 0,4 point de PIB.

« En période économiquement tendue et pour faire face aux mutations économiques et sociétales du 21e siècle, on ne voit pas comment la France pourrait se priver d’un tel atout pour une croissance durable, riche en emplois » conclut Pierre-Antoine Gailly, Président de la CCI Paris Ile-de-France.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s