Et si vous quittiez Paris ? Conseils pratiques et belle réussite de nouvelle vie ! C’était dans le Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

→C’était dans le  Business Club de France : 

Diffusion jeudi 10/10 à 21h | samedi 12/10 à 7h |dimanche 13/10 à 15h

Au sommaire :

Talk 1 : Coyote, le célèbre Assistant d’Aide à la conduite franchit la barre des 100M€ de CA

Talk 2 : Le Solex « made in france » revient

Talk 3 : mon-marché.fr : leader européen de ventes en ligne et livraisons à domicile de produits frais

Talk 4 : Quitter Paris ? Mais pour aller où ? 

Pour écouter, réécouter ou télécharger l’émission :

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20131012_club_1.mp3]

TALK 4 : QUITTER PARIS ? MAIS POUR ALLER OÙ ?

Avec Antoine Colson, pdt du salon Provemploi et Charles Kloboukoff, Président de Léa Nature 

quitter-parisChaque année, près de 200 000 franciliens quittent l’Île de France pour vivre en Province (une tendance forte qui s’accélère chaque année). Ils y recherchent une meilleure qualité de vie, un coût de la vie plus attractif et de nouveaux projets professionnels.

Nationalement, ce sont 1,2 millions de français qui changent de région tous les ans.

Alors ces franciliens : où vont-ils ?

→64% ont une idée précise de là où ils vont aller (31% ont décidé une région – 15% sont fixés sur la ville)

Quelle région est la plus plébiscitée ? (par l’ensemble des franciliens interrogés)

  • PACA                                   25%
  • Bretagne                             21%
  • Languedoc Roussillon       19% 

Chez les franciliens sûrs de partir, c’est le Languedoc Roussillon qui arrive en tête, avec 24%.

La plupart veulent habiter dans une petite ville ou une ville moyenne (51%). Seulement 18% veulent habiter dans une grande ville.

Mais y-a-t-il du travail en Province ? 

LES PROFESSIONS LES PLUS RECHERCHÉES EN RÉGION

  • Professionnels de santé
  • Chefs d’entreprise et indépendants
  • Entrepreneurs et porteurs de projets
  • Professionnels de l’informatique et du web
  • Ingénieurs et techniciens
  • Professionnels du commerce, de la banque et de la restauration

Il y a aussi bon nombre d’entreprise à reprendre. Enfin sachez que les porteurs de projet, les créateurs sont particulièrement soignés par les collectivités locales.

→Les provinces sont-elles plus intéressantes que Paris pour les entreprises ? Pour s’en rendre compte, regarder l’étude sur les couts horaire en province et de la France. Deux chiffres

Coût horaire du travail en France : 34,20 €

Coût horaire du travail en Ile de France : 53,71 €

Et ailleurs ? (c’est bine plus intéressant…) Voir ici

Peut-on réussir en province ? 

leanature-logoEn 1996, Charles Kloboukoff (notre invité par téléphone)  Président de Léa Nature décide de quitter la région parisienne (Pantin) pour s’installer à La Rochelle. Il embarque alors avec lui 12 salariés. Aujourd’hui Léa Nature, toujours basée à La Rochelle emploie 720 personnes pour un chiffre d’affaires de 125 millions d’euros en 2012.

> Entreprendre – Les Echos : Extraits

« A l’automne 1995, nous étions dans une période d’accélération de la croissance. Le chiffre d’affaires de l’entreprise était passé de 1,5 million de francs en 1993 à 22 millions en 1995, et nous allions réaliser 46 millions en 1996. Nous commencions à être à l’étroit dans nos locaux », explique Charles Kloboukoff. C’est en 1993, à 30 ans, qu’il crée Léa Vital, spécialisé dans les compléments alimentaires biologiques et les produits de phytothérapie vendus dans la grande distribution. A ses débuts, l’entreprise s’installe à Pantin, dans les locaux d’une ancienne laverie. « J’étais la première salariée, se souvient Claudine Pluquet, aujourd’hui responsable de la communication institutionnelle du groupe. Et au début tout tenait dans une seule pièce. Un jour, il m’a dit : « On va délocaliser la société, est-ce que vous êtes partante ? » Je n’avais rien à perdre, j’avais 26 ans, pas d’enfants, pas de mari, j’ai dit oui. » Charles Kloboukoff a aussi des raisons plus personnelles de vouloir déménager l’entreprise. « A l’automne 1995, mon épouse était enceinte de notre troisième enfant, et nous nous sommes donc posé la question, à la fois pour la croissance de l’entreprise et pour notre cadre de vie, de quitter la région parisienne. »

Plusieurs destinations sont envisagées. « Il s’agissait de s’éloigner de Paris, mais en restant à environ trois heures par le train. Nous voulions une destination agréable pour les collaborateurs, une ville à taille humaine qui vive toute l’année, avec des infrastructures culturelles, sportives, commerciales, ce qui nous a conduits à resserrer notre recherche sur la façade atlantique autour de quelques villes, La Rochelle, Nantes, Vannes et Bordeaux. Notre choix s’est porté assez rapidement sur La Rochelle, compte tenu de la manière dont était distribuée la ville, avec des espaces verts, un pôle universitaire, des activités culturelles importantes, pour une ville de cette taille, et la proximité de la mer. C’était uniquement sur le papier, je n’avais jamais mis les pieds à La Rochelle. »

 En novembre 1995, Charles Kloboukoff et une douzaine de ses 22 collaborateurs débarquent à La Rochelle pour se rendre compte de visu. Ils sont accueillis par les responsables de la chambre de commerce et de la cellule économique du conseil général, qui leur font découvrir la ville. « Tout le monde a été conquis, se souvient le dirigeant. Et de plus, il y avait un argument non négligeable : une prime d’aide à la relocalisation versée aux collaborateurs ; l’équivalent de six mois de salaire. Du coup, on a pris la décision dans la foulée, au mois de décembre. » Valérie Cauche, aujourd’hui responsable des approvisionnements, était aussi du voyage : « Quand on est arrivé à La Rochelle, ça a été le coup de foudre. »

[…]

Rétrospectivement, Charles Kloboukoff ne regrette pas son déménagement. « Le plus difficile, c’est de prendre la décision. Après, il faut être fonceur, et aussi avoir une certaine dose d’inconscience. » Aujourd’hui, l’entreprise est intégrée au paysage rochelais. 

[…] 

Article complet ici

actu_salle_zen_ficheEt chez Léa Nature … on sait vivre ! 

Léa Nature contribue au bien-être au travail 

Léa Nature contribue au bien-être au travail en ouvrant une salle zen pour ses collaborateurs.

En 2013, une salle zen a été créée au siège social de Périgny pour permettre aux collaborateurs de se relaxer sur les temps de pause du matin, du midi et de l’après-midi. Ce cocon accueillant, est propice aux instants de détente.

REVENONS À NOS FRANCILIENS QUI QUITTENT LEUR RÉGION… 

Ces franciliens qui choisissent les grandes agglomérations

36% des départs

78 000 départs / an

• Agglomérations de plus de 100 000 habitants

• Top 3 : Marseille-Aix / Lyon / Toulouse

• Cible cadre par excellence

Ces franciliens qui choisissent le monde rural

26% des départs

56 900 départs / an

• Campagne / Villages / ou Péri-urbain

• Top 3 : Bretagne / Normandie / Aquitaine

• Un nouveau projet de vie surtout !

L’Outre-Mer

3% des départs

5 300 départs / an

• Top 3 : Guadeloupe, Réunion et Martinique

• Un rêve qui se réalise plus souvent qu’on ne croit

• Familles originaires de la région, mais pas seulement !

Publicités

6 réflexions au sujet de « Et si vous quittiez Paris ? Conseils pratiques et belle réussite de nouvelle vie ! C’était dans le Business Club (podcast) »

    […] Talk 4 : Quitter Paris ? Mais pour aller où ? […]

    […] Talk 4 : Quitter Paris ? Mais pour aller où ? […]

    […] Talk 4 : Quitter Paris ? Mais pour aller où ?  […]

    […] Talk 4 : Quitter Paris ? Mais pour aller où ?  […]

    […] Talk 4 : Quitter Paris ? Mais pour aller où ?  […]

    […] Talk 4 : Quitter Paris ? Mais pour aller où ?  […]

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s