Coût horaire du travail : La France est chère, l’Ile de France encore plus… Et si on quittait Paris ?

Publié le Mis à jour le

argentLa France un pays à deux vitesses ? 

À l’occasion du Salon Provemploi 2013, une étude « La Province : le vrai choc de compétitivité » revient dans le détail sur le coût horaire du travail en France et en Province. Une étude riche en enseignements (Extraits)

→Coût horaire du travail en France : 34,20 €

  • La France est classée 5è derrière la Suède, le Danemark, la Belgique et le Luxembourg
  • La travail en France est 22% plus cher que dans le reste de la zone euro (28€)
  • 12% plus cher qu’en Allemagne

De nombreux observateurs (Medef, Banque de France, FMI, Commission Européenne…) s’inquiètent ainsi d’un « décrochage » de la compétitivité de notre pays, et de la progression constante du coût du travail. (source Eurostat 2012)

Cette notion de compétitivité du travail est le plus souvent étudiée d’un point de vue national. Cet angle d’analyse ne met cependant pas en évidence des contrastes régionaux qui peuvent être importants. Le coût du travail n’est évidemment pas le même en Allemagne de l’Ouest et dans les Länder de l’ex-Allemagne de l’Est !

Les seules données homogènes de coût du travail à un niveau régional sont diffusées par Eurostat. Leur dernière mise à jour remonte à 2008 (publication en 2011). La plupart des instituts statistiques nationaux ne publient pas de données régionalisées du coût du travail. C’est en particulier le cas de l’INSEE.

La France et ses régions

Le coût du travail n’est pas homogène dans un même pays. Il n’est en particulier pas homogène en France  où il varie de 28,5€ (Ouest) à 53,7€ (IDF), soit une différence de 88%. Le coût du travail en région parisienne est en fort décalage avec la moyenne nationale (34,2€ / +57%), ainsi qu’avec la moyenne de la zone euro (28€ / +92%).

Coût horaire du travail en France (rappel) : 34,20 €

Coût horaire du travail en Ile de France : 53,71€

Ce qu’il faut dire aussi… 

 Ces écarts sont pour beaucoup liés aux différences sociologiques importantes entre la région parisienne et les régions. Ils s’expliquent ainsi par la forte concentration de fonctions dites « supérieures » en Île de France, mieux payées. Si la région parisienne représente 24% de l’ensemble des postes salariés du pays, elle concentre 48% des cadres d’entreprises, 45% des ingénieurs et 36% des professions intermédiaires.

La région parisienne concentre également 88% des cadres des marchés financiers, 67% des journalistes, 64% des cadres dans l’informatique, 55% des juristes, 46% des avocats, 30% des chefs d’entreprises…

Coût horaire en Europe, en fonction des régions… 

La France est marquée par des différences importantes entre la région Parisienne (plus de 50€) et la Province. En Province, deux groupes de régions sont à distinguer : Bassin Parisien, Méditerranée, Centre-Est d’une part (plus de 30€), Est, Nord-Pas-de-Calais, Sud-Ouest et Ouest d’autre part (de 20 à 30€).

Salaire horaire brut moyen par région / département 

  • France : 17,5 €
  • IDF : 22,3 €
  • Province (hors outre-mer) : 15,9 €
  • Cantal : 13,6 €
  • Haut de Seine : 27,2 €

D’après l’INSEE, le salaire horaire brut moyen s’établit à 17,5€/h en France (2011). Il varie de 27,2€ dans les Hauts-de-Seine à 13,6€ dans le Cantal. Il est de 22,3€/h en Ile de France contre 15,9€/h en Province (hors Dom) – un écart de l’ordre de 40%, confirmant ainsi le différentiel structurel de coût du travail. 

Les différences de salaires horaires bruts entre la région parisienne et la Province sont plus significatives pour certaines fonctions, notamment : les cadres et professions intellectuelles supérieures (+24%), les professionnels de santé et avocats (+47%), les cadres commerciaux et administratifs (+30%)… 

Les écarts sont également significatifs s’agissant de fonctions plus « classiques » : professeurs et professions scientifiques (+10%), instituteurs (+5%), techniciens (+10%), employés de commerce (+11%) et ouvriers (de 3% à 11%). 

Que vous viviez à Paris ou en Province, les taux d’imposition sur le revenus (pour les salariés) et  les taux de charges sociales pour les entreprises (et les salariés)  sont les mêmes. Autrement dit, une entreprise francilienne paie plus de charges et de salaires qu’une entreprise en province pour le même niveau de qualité et de services. Quand cela est possible, pourquoi les entreprises franciliennes restent-elles dans cette région ? 

L’étude complète est ici : Etude cout du travail

Publicités

2 réflexions au sujet de « Coût horaire du travail : La France est chère, l’Ile de France encore plus… Et si on quittait Paris ? »

    Dan ILIESCU a dit:
    7 décembre 2013 à 18:36

    Toute petite question :connaissons-nous le cout horaire du travail au Silicon Valley ou à la City de Londres ? Faut-il faire « exploser » ces deux entités et suggérer aux occupants de migrer ailleurs ( Nevada, Bronx etc.) ?

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s