Osez relâcher la pression avant les vacances ! C’est dans le Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

C’était  sur BFM Business (radio)  : Jeudi 11/7 à 21h, samedi 13/7 à 7h et dimanche 14/7 à 15h

Au sommaire:

Écouter, réécouter ou télécharger cette émission :

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20130715_club_1.mp3]
1ère et 2ème partie: OSEZ RELÂCHER LA PRESSION AVANT LES VACANCES. Avec Evelyne Platnic-Cohen, créatrice de Booster Academy - Michel Rota, président de Wellness Training - Philippe Deljurie, cofondateur de Météojob

palmiers 2En prenant en moyenne 30,6 jours de vacances par an sur les 31,7 accordés par leur employeur, les salariés français sont les heureux détenteurs du record mondial des plus longues vacances. Ils sont suivis par les Norvégiens, qui partent en moyenne 28 jours par an en congés, des Suédois (25 jours), de l’Espagne (25,9 jours pris sur 27,6 accordés) et du Danemark (27,2 pris sur 27,6 accordés par l’employeur). Source: Terrafemina

ET POURTANT… Plus de la moitié des actifs français (58%) devraient consacrer plusieurs heures par jour à leur travail au lieu de se délasser, voire de se prélasser en famille et/ou entre amis. 44% de nos concitoyens prévoient ainsi de travailler de 1 à 3 heures par jour cet été durant leurs congés, 48% des actifs tous pays confondus. Et 14% des français accros au travail travailleront eux plus de trois heures par jour (20% au niveau mondial). Source: La Tribune

Préparer son séjour, déléguer pendant votre absence, organiser votre retour et encore pire se déconnecter de son smartphone, voici le cauchemar d’un nombre grandissant de  «workaholic ». Et pourtant prendre des vacances vous rend plus performants! S’aérer, prendre du recul, sortir du train-train sont des facteurs clés de succès  indéniables ! Hélas, nombreux sont ceux qui ne parviennent pas à quitter le bureau l’esprit serein.

Alors on fait comment ? 

Les vacances ne doivent pas devenir  une source de stress ! 

Préparer son séjour, déléguer pendant votre absence, organiser votre retour et encore pire se déconnecter de son smartphone, voici le cauchemar d’un nombre grandissant de  «workaholic ».

Et pourtant prendre des vacances vous rend plus performants! S’aérer, prendre du recul, sortir du train-train sont des facteurs clés de succès  indéniables ! Mais, nombreux sont ceux qui ne parviennent pas à quitter le bureau l’esprit serein. Voici donc quelques astuces pour décrocher et profiter de vos vacances :

→Préparez votre départ !

Pensez bien que vous ne travaillez pas seul ! Aussi dur que cela puisse être il vous faut déléguer. Quelques jours avant votre départ réservez un créneau où vous pourrez confier à un ou deux collègues le suivi de vos dossiers !Si vous travaillez seul, organisez-vous en réglant les urgences… et planifiez le reste pour la rentrée. Prévoyez également d’activer la réponse automatique de vos emails prévenant de votre absence et redirigeant votre interlocuteur vers un collaborateur en cas d’urgence.

→Toutes les bonnes choses ont une fin

Avant de partir, ne négligez pas l’organisation de votre retour. Fixez-vous une liste de priorité à traiter en rentrant. Liste de contact à rappeler, prospects à relancer… Cette « To Do List » vous permettra  de ne pas appréhender votre retour. Une source de stress en moins qui vous évitera de perdre du temps.

 →Déconnectez-vous 

Et voilà le cœur même du problème ! « N’ai-je pas reçu un mail urgent à traiter immédiatement ?, « Est-ce que mon prospect numéro 1 n’a pas tenté de me joindre ? », des questions qui rendent l’hypothèse de vous séparer de votre smartphone totalement impensable. En effet, près d’un sur deux (47%) consulte régulièrement leurs emails  le week- end ou pendant les vacances (43%).  Durant vos vacances il vous faudra réapprendre à vivre sans écran.   Extirpez-vous du train-train quotidien, changez d’environnement, rencontrez de nouvelles personnes, pensez à vos lectures d’été ! Bref trouvez-vous une occupation sympa qui vous évitera de regarder  (trop souvent ?) votre smartphone ou tablette.

Les réseaux sociaux sont une forme de net-working ! Privilégiez donc vos relations hors de la toile.

Vous l’aurez bien compris, nous avons tous besoin de vacances afin de prendre du recul. Vous n’en serez que plus performants à votre retour ! 

Et les autres ?

Et oui pendant que d’autres sont en vacances, certains sont au bureau. L’open space est des plus calmes et le beau temps vous nargue aux fenêtres de votre bureau, dur de rester motivé et concentré dans ces conditions. Et pourtant voyez en plutôt les côtés positifs ! Sans de multiples interruptions inopinées de votre travail par vos collègues ou une horde d’email vous pourrez travailler plus sereinement et votre productivité n’en sera qu’améliorée.

Si les vacances sont l’occasion de relâcher la pression, adopter une attitude plus calme tout au long de l’année a aussi beaucoup de sens. 

MICHEL ROTA, président de Wellness Training

Activité : aménagement de salles de sport (et espaces de fitness et de sieste) en entreprise – formation autour des « piliers santé » : sommeil, nutrition, activité physique et stress.

  • Lieu : Paris
  • Date de création : 2006
  • CA : 1,681 million €
  • Effectif : 27

 « Notre cœur de métier c’est l’activité physique, cela comprend le sport mais pas que. Dès lors que nous adressons à des salariés, nous devons penser plus large, cela signifie l’ergonomie sur le poste de travail, les TMS, le vieillissement, les chutes, la maladie d’Alzheimer, etc. ». Résultat, pour Michel Rota et son équipe, la salle de sport n’est qu’un outil et surtout pas une finalité.

« Nous sommes au point où c’est l’entreprise qui va devoir prendre en charge la santé de ses salariés. Et si elle le fait ce n’est pas par altruisme, mais parce que c’est rentable pour elle. » Le principe est simple, des salariés en forme, toniques, efficaces, sont bien dans leur corps et dans leur tête, présents à leur poste et productifs. Tout le monde est gagnant. De plus en plus d’entreprises adhèrent à cette idée et sont prêtes à investir puisqu’elles sont persuadées d’être finalement gagnantes. « Je rencontre énormément de salariés présents tous les jours à leur poste, mais qui présentent de problèmes évidents de santé : obésité, stress, etc. Ils ne sont pas à 100% et leur état ne va qu’en empirant. Ils sont mal et l’entreprise en subit les conséquences avec un gros impact sur la productivité. »

La solution passe ainsi par le bien-être au travail, une vieille idée qui refait finalement surface : « L’activité physique est au cœur du principe, mais également le sommeil, la nutrition, etc. Nous mettons en place des programmes de prévention complets pour éviter les périodes pré-anxieuses, voire dépressives, qui bien souvent ne sont que le résultat d’un sommeil de mauvaise qualité. »

L’installation d’une salle de fitness ne fait ainsi partie que de l’ensemble du programme proposé par Wellness Training. Trois autres principes complètent l’espace forme en entreprise : la prévention du capital seniors ; la prévention des risques professionnels et le programme « mieux-être en entreprise ».  « La dernière réalisation en date au Crédit Agricole de Montrouge s’appuie sur une salle de fitness de 600 m2, mais nous y abordons essentiellement des problématiques de dos, d’obésité ou de stress. C’est notre capacité à nous positionner différemment, notamment du côté santé, qui séduit les entreprises. Nous sommes par exemple, les seuls à proposer un baromètre qui évalue le style de vie des salariés. Un excellent outil pour apporter des solutions efficaces et adaptées au style de vie de chacun des salariés. »

« Dans les bureaux, les lampes sont généralement d’une puissance de 300 lux en moyenne, alors que pour éviter les syndromes de dépression il faut un éclairage à 1500 lux. Nous développons également les massages au bureau et les siestes flash. Autant d’actions simples qui favorisent le bien-être et donc la productivité. »

1 € investi = 3,78 € de gagner pour l’entreprise

Au-delà du discours parfaitement maîtrisé logique et accessible, Michel Rota dispose d’un argument économique démontrable qui fait mouche invariablement : lorsque l’entreprise investit 1 euro, elle en gagne 3,78. L’explication tient en deux mots majeurs : absentéisme éradiqués.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Osez relâcher la pression avant les vacances ! C’est dans le Business Club (podcast) »

    […] France, la radio BFM Business diffuse ce week-end, une émission spéciale sur les vacances et l’art et la manière de […]

    […] RELÂCHEZ LA PRESSION AVANT LES VACANCES! Conseils d’experts et de chefs d’entreprise. … […]

    […] RELÂCHEZ LA PRESSION AVANT LES VACANCES! Conseils d’experts et de chefs d’entreprise. … […]

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s