Dossier Salon du Bourget: KEPPLAIR transforme les Airbus A-310 en bombardiers d’eau. C’était au Business Club de France (podcast)

Publié le Mis à jour le

Émission diffusée sur BFM Business (radio)  : Jeudi 20/6 à 21h, samedi 22/6 à 7h et dimanche 23/6 à 15h

Au sommaire:

Pour écouter, réécouter ou télécharger l’émission :

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20130624_club_1.mp3]
3ème partie: KEPPLAIR, avec David Joubert, cofondateur

kepplair 2Kepplair Evolution transforme un Airbus A310 en avion multi-rôle : la lutte anti-incendie, le rapatriement sanitaire et le transport de fret. Un avion de protection civile, plus rapide et plus puissant, au service de l’Union Européenne et de ses missions solidaires dans le monde.

Une capacité de secours plus importante et plus rapide sur tous les continents

· Lutter contre les feux de forêts : capacité de largage de plus de 30 000 litres (30% de la capacité française actuelle soit plus de 5 canadairs)

· Secourir les hommes : 220 passagers et une structure pour les blessés

· Participer à la lutte contre les marées noires

· Transporter jusqu’à 30 tonnes de matériels (le moyen de réduire les coûts d’exploitation pour financer les vols solidaires)

La semaine prochaine au Salon du Bourget, sur le stand des régions Aquitaine et Midi-Pyrénées, les visiteurs découvriront le premier Airbus A310 transformé en bombardier d’eau pour la lutte contre les incendies. Ce n’est pas une maquette, mais bel et bien un appareil qui pourrait voler d’ici à un an et demi. C’est en tout cas l’ambition du projet de Kepplair Evolution, la start-up lancée en 2012 par David Joubert, pilote de ligne d’une grande compagnie aérienne, avec l’un de ses confrères.

Si plusieurs appareils ont été transformés en bombardiers d’eau, dont le plus récent est un Boeing 747 en Californie, ce serait une première pour ceux de l’avionneur européen. Une étude préalable réalisée par Sabena Technics montre qu’un A310 pourrait être chargé de 30.000 litres d’eau ou de produit retardant, soit cinq fois la capacité d’un Canadair, en une vingtaine de minutes sur un aéroport. Avec sa vitesse de 900 km/h et son rayon d’action de 6.500 kilomètres, il serait par exemple capable de rallier la Hongrie, d’y effectuer trois largages et de rentrer le soir à sa base de Bordeaux.

L’objectif de Kepplair Evolution est d’être l’opérateur de cet appareil pour le compte de l’Union européenne. En dehors de la saison estivale, il est conçu pour devenir un avion sanitaire avec une capacité de transport de 210 blessés. «  C’est ce qui permettra d’équilibrer l’exploitation sur l’année », espère David Joubert, qui sera l’un des pilotes de ce futur bombardier.

Pour passer du rêve à la réalité, il doit d’abord trouver les 450.000 euros nécessaires à l’étude technique approfondie. «  Airbus ne nous financera pas, mais nous apportera son aide technique », assure-t-il. Mais le principal obstacle à lever est le coût global du projet estimé à 25 millions d’euros, dont 6 à 10 millions pour l’achat d’un A310 d’occasion.

Source: Les Echos

LES FONDATEURS

David JOUBERT est pilote de ligne dans une grande compagnie nationale depuis plus de 15 ans. Il est qualifié sur Airbus A320 et sur Boeing 777 et totalise plus de 10 000 heures de vol. Il a exploré différents modèles d’entreprise. En 2000, il était président d’une structure de production de Jazz et d’agents d’artistes au chiffre d’affaire supérieur à 1 million d’euros. Depuis 2004, il est propriétaire d’une propriété agricole sur laquelle il développe des solutions locales de lutte contre le réchauffement climatique. Il met au service de  Kepplair Evolution son sens de l’innovation, son imagination, sa rigueur, sa sensibilité aux questions environnementales et sa volonté de réussir.

Jean Baptiste DJEBBARI accumule les compétences et les expériences. Il est pilote commandant de bord sur avion d’affaire et responsable des opérations aériennes d’une compagnie  aérienne basée à l’aéroport du Bourget. Son expertise en aéronautique et en contrôle aérien (fonctions qu’il a exercées à l’aéroport Charles de Gaulle) l’ont poussé à créer en 2009 une entreprise de conseil. Il participe notamment aux enquêtes sur des accidents aériens comme expert  auprès des tribunaux de Paris. De son passé de joueur de rugby de haut niveau, il a gardé la force, la persévérance et l’envie de gagner. Ces valeurs associées à une grande capacité de travail et d’analyse en font un dirigeant de grande qualité.

En image : le plus gros bombardier d’eau du monde : le  Boeing 747 Supertanker

Courtesy Evergreen International Aviation

Publicités

3 réflexions au sujet de « Dossier Salon du Bourget: KEPPLAIR transforme les Airbus A-310 en bombardiers d’eau. C’était au Business Club de France (podcast) »

    […] SALON DU BOURGET: – AVIASIM décolle avec le simulateur de vol sur A-320 – KEPPLAIR transforme des Airbus en bombardiers […]

    […] SALON DU BOURGET: – AVIASIM décolle avec le simulateur de vol sur A-320 – KEPPLAIR transforme des Airbus en bombardiers […]

    UCH a dit:
    27 juin 2013 à 16:07

    Il est complètement utopique de comparer un CL 415 (Canadair ) et l’Airbus A310 transformé en Bombardier d’eau, si celui-ci doit pouvoir emporter 30T de produit, il ne peut se ravitailler que sur un aéroport avec un temps de remplissage qui ne doit pas être négligeable.
    Le CL 415 se ravitaille (6T3) sur des plans d’eau (mer ou intérieur) en seulement 12 secondes et de plus le ravitaillement peut se faire en même temps pour un nombre important d’appareils.
    Il faut comprendre que pour éteindre un feux de forêt il faut amener un maximum de produit en un minimum de temps, De plus la qualité du largage est très importante et dépend de la soute de l’avion ainsi que de sa vitesse (quantité d’eau arrivant réellement au sol au M²)
    Il est absurde de dire que l’Airbus A 310 est l’équivalent de 5 Canadairs, Cela est FAUX.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s