Marseille à l’honneur dans le Business Club de France ! Podcast

Publié le Mis à jour le

marseille-3 2

Émission diffusée sur BFM Business (radio)  :

  • Jeudi 13/6 à 21h
  • Samedi 15/6 à 7h
  • Dimanche 16/6 à 15h

Cette semaine, le BUSINESS CLUB DE FRANCE est enregistré depuis la plus ancienne Chambre de Commerce du monde : la CCI Marseille-Provence !

Écouter, réécouter ou télécharger l’émission :

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20130617_club_1.mp3]

Au sommaire : 

- Bruno DURIEUX, Pdt Comité National des Conseillers du Commerce Extérieur France
- Emmanuel BARTHÉLÉMY, PDG de la Société Marseillaise de CréditJean-Daniel BEURNIER, Pdt du Groupe Avenir Télécom
- Didier PARAKIAN, président du Groupe Didier Parakian
- Rodolphe SAADE, Directeur Général délégué de CMA-CGM

« Le sénateur-maire (UMP) de Marseille Jean-Claude Gaudin a écrit au président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) pour protester contre le traitement « injuste » dont sa ville fait selon lui l’objet « dans un grand nombre de médias et en particulier à la télévision ».

« Il serait souhaitable que l’ensemble des chaînes du paysage audiovisuel français soient rappelées à un peu plus de mesure lorsque Marseille et ses difficultés sont évoquées, » écrit M. Gaudin dans cette lettre envoyée jeudi au président du CSA Olivier Schrameck »

En savoir plus sur ici

NOUS AVONS DÉCIDÉ DE VOUS PARLER DE MARSEILLE AUTREMENT 

mucem 2

  • Capitale culturelle en 2013, comment Marseille en profite-t-elle pour redorer son image et rayonner à l’international ?
  • Marseille, 1er port de France où le « Jules Verne », plus grand porte-conteneur au monde vient d’y être inauguré, à quoi ressemble-t-il? Peut-on parler de « résurrection » du port de Marseille ? Quels sont les axes de développement?
  • Quelle est la dynamique actuelle des entreprises marseillaises, en France et à l’international ? Quels sont les points d’amélioration ?

MARSEILLE : 

1er port de France­ 

2­ème ville de France en terme de population avec 860 363­ habitants selon­­ ­ les derniers chiffres de 2007 de l’INSEE 

3ème région économique française 

Surfa­ce : 240 km², soit 24 000 ha

L’émission a été enregistrée la CCIMP 

La plus ancienne Chambre de commerce du monde : C’est le 5 août 1599 que les consuls de la Ville de Marseille décident de former un Bureau du Commerce, spécialement chargé de veiller aux intérêts du négoce maritime malmené.

Cette Assemblée, approuvée par Henri IV le 15 avril 1600, restera longtemps la seule « Chambre du Commerce » de France.

→LES CONSEILLERS DU COMMERCE EXTÉRIEUR DE LA FRANCE (CCEF) avec Bruno Durieux, Pdt du CCEF 

Choisis pour leur compétence et leur expérience à l’international, ils sont nommés pour trois ans par décret du Premier ministre sur proposition du ministre chargé du Commerce extérieur. Depuis 114 ans, ils mettent bénévolement leur expérience au service de la présence économique française dans le monde :

  • en conseillant les pouvoirs publics ;
  • en transmettant leur expertise aux entreprises, notamment les PME, qu’ils parrainent dans leur développement à l’international ;
  • en allant à la rencontre des jeunes qu’ils sensibilisent aux métiers de l’international et en assurant la promotion du V.I.E.

→CMA CGM : Avec Rodolphe SAADÉ, directeur général délégué.

Invité exceptionnel, Rodolphe Saadé s’exprime peu dans les médias.

tourcma 2
Siège de CMA CGM

CMA-CGM : 3ème armateur mondial de transport maritime en conteneurs et 1er français

Siège social : Marseille

CA : 15,9 milliards de $ en 2012

Effectif : 18 000 monde – 4 700 France

En 2012, CMA-CGM comptait : 416 navires – 2 155 000 conteneurs – 160 000 conteneurs réfrigérés
Filiales : Delmas (Afrique), CNC (Asie), US Lines (côte ouest des États-Unis, Nouvelle-Zélande, Australie), ANL (Océanie), Comanav (Afrique du Nord), MC Andrews (Europe).

julesverne 2

LE PLUS GRAND PORTE-CONTENEURS AU MONDE ! CMA CGM Jules Verne a été inauguré par François Hollande le 4 juin 2013. Il a une capacité 16 000 conteneurs équivalent à vingt pieds. Battant sous pavillon français, il est le plus grand porte-conteneurs au monde en capacité.

Reportage BFM TV

Reportage à bord du Jules Vernes (France 2)

→LA SOCIÉTÉ MARSEILLAISE DE CRÉDIT avec Eric BARTHELEMY, Pdt du directoire

smc 2

Fondée en 1865, nationalisée en 1982, puis privatisée en 1998, la SMC a été reprise par Banque Populaire, puis HSBC. Enfin, elle est rachetée en 2010 par le Crédit du Nord (Groupe Société Générale).

C’est la 1ère en France à installer une caisse de retrait automatique en 1968.

175 agences de Béziers à Menton, 350.000 clients et 1.600 collaborateurs pour 340 millions d’euros de produit net bancaire.

« Pour lui, l’économie marseillaise souffre comme partout, en revanche, il estime que le renouveau de Marseille est un réel plus pour renforcer l’attractivité économique de la ville. il regrette toutefois le manque de structure comme une « vraie » liaison directe avec l’aéroport Marseille Provence »

Le saviez-vous ? 

Le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, a désigné le groupement d’entreprises Phocéale comme attributaire pressenti du contrat de partenariat public privé de la rocade L2.

Dans cette course au PPP de 730 M€, Bouygues Travaux publics l’a emporté, devant Eiffage et Vinci. L’entreprise devra donc terminer cette rocade urbaine gratuite, d’une dizaine de kilomètres, reliant les autoroutes A 50 à l’Est et A 7 au Nord, en contournant le centre-ville. Ouverture prévue en 2016. Plus d’info ici

Le projet L2 a été initié en 1933 ! Le chantier a commencé en 1990, il n’a jamais été terminé ! 

→GROUPE AVENIR TÉLÉCOM avec Jean Daniel BEURNIER

avenirtelecom 2

Activité : Distributeur en téléphonie (téléphones, abonnements, accessoires)

Clients : PROFESSIONNELS : opérateurs, grande distribution, distributeurs spécialisés, revendeurs indépendants, franchisés, sites internet marchands. Total, Metro, Intermarché, Shell, Gifi, Tesco, The Phone House, Virgin, Auchan, Carrefour, Best Buy, CDiscount, Rue du Commerce, Amazon. GRAND PUBLIC : via Internity

Partenaires : Bouygues, Alcatel, Apple, SFR, Vodafone, Orange etc
Siège social : Marseille
Date de création : 1989
CA : 469,7 millions € en 2012 – Société cotée à la bourse de Paris
Implantations : Hong-Kong, Espagne, Portugal, Roumanie, UK, Bulgarie – 620 magasins en Europe
Plateforme logistique de 32 000 m2 – Environ 20 millions de produits vendus par an – 120 000 colis par mois

« Objectif : ambition TOP 20 pour Marseille » ! Jean Daniel Beurnier a pris ce dossier à bras le corps 

→La métropole marseillaise s’engage, par le biais des décideurs économiques et politiques, dans une course à la performance pour rejoindre le TOP 20 des métropoles européennes. Elle peut y parvenir, si elle s’en donne les moyens.

Marseille classée 23e sur 180 villes européennes de plus de 200 000 habitants ! Le constat, établi par la Diact (ex-Datar) en 2003, est sévère. Mais il a le mérite d’un état des lieux sans concession.
Il représente également l’opportunité de regarder sans détours les forces et les faiblesses d’un territoire qui se présente aujourd’hui, à l’instar de Bordeaux ou Montpellier-Nîmes, comme un  » système dilemme « .
Un territoire dont l’avenir dépend de « sa capacité à dépasser certaines faiblesses en matière de compétitivité, de connectivité ou de dynamique ».

Le territoire est riche d’une forte activité économique. Depuis l’industrie lourde (pétrochimie…) jusqu’aux activités de services et le tourisme, en passant par les pôles de compétitivité et les technologies de l’information et de la communication (lire témoignage ci-contre).
Il faut y ajouter une population dynamique et un environnement exceptionnel avec des sites connus dans le monde entier comme les Calanques ou la Sainte-Victoire.
Des sites desservis par le TGV, le terminal croisière du Port et l’aéroport international Marseille Provence, bientôt doté de la première aérogare dédiée au  » low cost « .

Mais la métropole marseillaise est affaiblie par ses divisions, et s’exprime plus volontiers sur ses faiblesses que sur ses atouts. Elle souffre notamment d’un très faible nombre de sièges sociaux de grands groupes, de difficultés à garder sa matière grise, d’un trop faible développement du trafic conteneurs sur son port… Et son positionnement géographique périphérique pourrait la mettre à l’écart des grands projets d’infrastructures de transports.

DIDIER PARAKIAN – Président fondateur de PARAKIAN 

parakian 2

Activité : conception et commercialisation de prêt à porter
Date de création : 1989
Siège social : Marseille
Plus de 90% des ventes à l’export
Une vingtaine de magasins en France
Implantations : Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Espagne, Koweit, Liban, Maroc, Tunisie

Le chef d’entreprise marseillais Didier Parakian est un as du contre-pied. Quand la mode vire au noir, il y a vingt ans de cela, il crée avec sa sœur, styliste, une marque à son nom, chic et forte en couleur. Bingo ! Les Marseillaises l’adoptent puis les Françaises et les Européennes.  Un peu plus tard, alors que les couturiers s’arrachent les mannequins anorexiques et tout juste pubères, lui s’adresse aux femmes mûres et rondes. Et leur réserve une ligne. Re-bingo.

20 MAGASINS ENTRE SHANGAÏ ET PÉKIN

Aujourd’hui, tous ses confrères cousent à l’étranger, le plus souvent en Asie, pour ramener dans leurs boutiques hexagonales des tenues bon marché mais Didier Parakian fait le choix exactement contraire : il fabrique en France, du haut de gamme qu’il dédie à la classe moyenne chinoise en train d’émerger. Et cela lui réussit encore ! Rien qu’en cette année 2011 il aura posé sa griffe sur une vingtaine de magasins entre Shangaï et Pékin ! Et l’aventure est loin d’être à son apogée puisqu’il a dénombré un potentiel de quelque … 120 millions de clientes dans l’empire du Milieu !

Source : lemeilleurdemarseille.fr 

Didier Parakian : « Pour moi, c’est la valeur travail qui compte »

Entre Didier Parakian et Marseille, il y a le lien de l’Histoire. Celui d’un père et d’une mère condamnés à l’exil, qui choisiront de refaire leur vie ici. Le chef d’entreprise ne l’a jamais oublié. « La ville a permis à mes parents d’exercer le commerce, j’ai pu y faire des études. Et c’est à la sortie de ce qui était Sup de Co Marseille (aujourd’hui Euromed Management) que j’ai décidé de fonder mon entreprise. C’était en 1989 et j’étais culotté. Je n’avais que 300 000 francs en poche, il m’en fallait 600 000 de plus. J’ai fait le tour des banques et c’est parti« . 23 ans plus tard, Parakian est une maison discrète, dont les collections haut de gamme s’exportent aux quatre coins du monde. Un made in Marseille très stylé, qui séduit et fait parler. Cela vaut à Didier d’être approché. « C’était en 2008, Jean-Claude Gaudin m’a proposé de l’aider à transformer Marseille. En tant que chef d’entreprise, je participais à des missions à l’étranger. Mais j’ai dit oui. D’abord à l’humaniste qu’est Jean-Claude Gaudin, ensuite à son projet. Apporter quelque chose à la dynamique m’a intéressé. Je ne voulais plus être spectateur. Ma vision de l’entreprise le permettait« .

→Découvrez le défilé Didier Parakian, collection printemps été 2013

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s