Micronutris nous fait manger de bons insectes ! C’était dans le Business Club (part 4) Podcast

Publié le Mis à jour le

REDIFFUSION

C’est dans le Business Club de France : sam 17/8 à 7h et dim 18/8 à 15h sur BFM Business Radio

→Cette émission a déjà été diffusée sur BFM Business Radio :  Jeudi 9 mai à 21h, Samedi 11 mai à 7h et dimanche 12 mai à 15h

Écouter, réécouter ou télécharger l’émission :

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20130513_club_1.mp3]
4ème partie: MICRONUTRIS, avec Cédric Auriol

micronutris 2Activité : production d’aliments à base d’insectes

Date de création : 2011

Lieu : Toulouse

Effectif : 6

Partant du constat que nous serons 9 milliards d’habitants sur la planète en 2050, et que la surface agricole sera insuffisante pour fournir suffisamment de protéines animales à tout le monde, Cédric Auriol a lancé Micronutris, première unité de production d’insectes à destination de l’alimentation humaine en Europe. La société est en train de développer des produits alimentaires à base d’insectes à destination des consommateurs français et européens.

Un reportage dans le 13H de France 2

→À SUIVRE : D’autres reportages, des recettes et les réponses à toutes vos questions…

produits-2Le projet Micronutris est né au milieu de l’année 2011 dans le sud de la France. D’abord simple idée, celle-ci s’est transformée en un véritable projet d’entreprise au fil des jours. Conscient depuis le début des enjeux alimentaires et environnementaux actuels et avec la volonté de propulser une activité étonnante, la jeune équipe de Micronutris a l’intime conviction que le futur de l’alimentation se trouve à nos pieds.

Aujourd’hui, Micronutris est la première entreprise européenne à posséder son propre élevage d’insectes comestibles spécialement dédié à la consommation humaine et dans les règles d’hygiène les plus strictes

(extrait de leur site internet)

→Dans l’actualité  lundi 13 mai 2013 la FAO vous invite à manger des insectes !  

« Mangez des insectes »: afin de renforcer la sécurité alimentaire, la FAO a lancé lundi 13 mai 2013  un programme pour encourager l’élevage à grande échelle des insectes, élément nutritionnel peu cher, écologique et de surcroît… « délicieux ».

«Mangez des insectes»: afin de renforcer la sécurité alimentaire, la FAO a lancé lundi un programme pour encourager l’élevage à grande échelle des insectes, élément nutritionnel peu cher, écologique et de surcroît… «délicieux».

Deux milliards d’êtres humains, dans les cultures traditionnelles, en consomment déjà, mais le potentiel de consommation est bien plus vaste, juge l’agence l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture.

«Notre message est : mangez des insectes, les insectes sont en abondance, ils sont une source riche en protéines et en minéraux», a plaidé Eva Ursula Müller, directrice du département des politiques économiques des forêts, en présentant ce rapport à Rome.

Les billions d’insectes, qui se reproduisent sans cesse sur terre, dans l’air et dans les eaux, «présentent des taux de croissance et de conversion alimentaire élevés et ont un faible impact sur l’environnement pendant tout leur cycle de vie», ont relevé les experts.

Selon leurs calculs, quelque 900 espèces d’insectes sont comestibles.

[…]

En outre, les insectes «sont nutritifs, avec une teneur élevée en protéines, matières grasses et minéraux» et «peuvent être consommés entiers ou réduit en poudre ou pâte et incorporés à d’autres aliments».

L’élevage des insectes est facile car il peut se faire à partir des déchets organiques comme par exemple les déchets alimentaires, et aussi à partir de compost et de lisier.

Les insectes sont très écolo-compatibles: ces «messieurs propres» de la nature utilisent moins d’eau et produisent moins de gaz à effet de serre que le bétail.

La consommation d’insectes, qui porte le nom savant d’entomophagie, est déjà répandue depuis toujours dans les cultures traditionnelles de certaines régions d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine.

«Un tiers de la population mondiale mange des insectes, et c’est parce qu’ils sont délicieux et nutritifs», a plaidé Eva Ursula Müller.

«Des insectes sont en vente sur les marchés de Kinshasa, sur ceux de Thaïlande ou encore du Chiapas au Mexique, et ils commencent à apparaître dans les menus de restaurants en Europe», a-t-elle fait valoir.

Certains éleveurs sur divers continents ont d’ailleurs su comprendre très tôt l’avantage à en tirer: ils ont commencé à utiliser les insectes comme ingrédients alimentaires, notamment pour l’aquaculture et l’élevage de volailles.

Selon Mme Müller, ils apportent en fait bien plus que de la simple nourriture. Ils sont utilisés aussi pour la colorer et forment une des bases de la médecine traditionnelle dans de nombreux pays.

[…]

Selon la FAO, «d’ici 2030, plus de 9 milliards de personnes devront être nourries, tout comme les milliards d’animaux élevés chaque année» pour satisfaire divers besoins, au moment où «la pollution des sols et de l’eau dus à la production animale intensive et le surpâturage conduisent à la dégradation des forêts».

Reportage sur Micronutris : 

Interview dans l’émission C’est Notre Affaire (France 5) avec pour sujet : « Qu’allons nous manger demain ? » Micronutris est une entreprise qui produit et commercialise des insectes alimentaires nés, élevés en France et nourris à partir d’aliments issus de l’agriculture biologique.

Recettes : 

La Pizz Insectes

Ingrédients (pour une pizza de 25 cm)

  • 1 pâte à pizza
  • 10 g d’insectes déshydratés
  • 5 petites champignons de paris
  • 1 coulis de tomate
  • Olives noires
  • Gruyère rapé

Préparation

  1. Sur la pâte à pizza, étaler le coulis de tomate.
  2. Trancher en fines lanières les champignons de Paris et les disposer sur la pizza.
  3. Ajouter les insectes déshydratés ainsi que les olives noires.
  4. Parsemer de gruyère râpé.
  5. Mettre au four à Thermostat 7 (210°C), pendant 1/2 heure et plus si nécessaire.

La salade d’insectes et chèvre chaud : 

Ingrédients

  • 4 tranches de pain de campagne
  • 2 fromages de chèvre
  • 100 g d’insectes
  • salade verte (batavia, laitue, romaine selon les goûts)
  • 2 tomates
  • 1 poivron rouge
  • 1 gousse d’ail
  • huile d’olive
  • basilic

Préparation

  1. Frotter les quatre tranches de pain de campagne avec la gousse d’ail. Couper les fromages de chèvre. Poser sur chaque tranche de pain une tranche de fromage de chèvre. Mettez-les sur la plaque de votre four avec du papier cuisson puis arrosez-les d’huile d’olive et de basilic. Faire cuire 15 mn.
  2. Pendant ce temps, laver la salade et installer deux ou trois feuilles dans chaque assiette. Laver les tomates, coupez-les en deux et trancher chaque moitié en fines tranches. Posez-les sur la salade.
  3. Faire frire les insectes avec peu de matière grasse. Disperser-les sur la salade.
  4. Couper huit lamelles de poivron et faire cuire dans de l’huile d’olive à feu très doux jusqu’à ce que le poivron soit fondant. Déposer quatre lamelles de poivron par assiette.
  5. Faire la sauce pour la salade et déposer les toasts de chèvre chauds sur la présentation. Saupoudrer de basilic ciselé.
D’autres recettes ici
Le saviez-vous ?

Sachez qu’à notre insu, chaque année, nous mangeons 500g d’insectes sans le vouloir !  Oui, des insectes dans les fruits qui finissent dans la confiture et ce n’est qu’un exemple.

Peut-on manger des insectes trouvés dans les jardins ou les forêts ?

Comme pour les végétaux et les champignons, toutes les espèces d’insectes ne sont pas comestibles. Hormis pour les spécialistes des insectes, il n’est donc pas conseillé de récolter soi-même des insectes à des fins alimentaires. De plus, les insectes collectés dans la nature peuvent avoir été en contact avec des pesticides ou autres composés chimiques.

Quel est l’insecte le plus adapté à une première dégustation ?

Les grillons et les vers de farine sont des espèces faciles à préparer et à cuisiner. Ils ont aussi l’avantage d’être nutritif et délicieux.

Est-ce que tout se mange chez l’insecte ?

Le vers de farine et le grillon peuvent se manger entièrement. Pour les criquets adultes, certaines personnes préfèrent les consommer sans les ailes et les grandes pattes postérieures.

Qu’est ce qu’un ver de farine ?

Le ver de farine est la larve d’une espèce d’insecte appelée le Ténébrion Meunier. On utilise le terme ver bien qu’il n’appartienne pas au groupe des vers comprenant notamment les vers de terre. Il est capable de se développer dans des denrées stockées comme la farine d’où son nom de Meunier. A une certaine époque, on les trouvait fréquemment dans les boulangeries où était stockée de la farine en grande quantité.

Les insectes se mangent-ils vivants ou cuits ?

Pour des raisons sanitaires, les insectes se consomment généralement après cuisson même si certains initiés les consomment vivants. Attention, aucun insecte trouvé mort dans la nature ne doit être consommé.

Puis-je en faire manger à mes enfants ?

Les enfants peuvent aussi déguster des insectes comestibles. Les insectes contiennent de nombreux éléments indispensables à la croissance et bons pour la santé.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Micronutris nous fait manger de bons insectes ! C’était dans le Business Club (part 4) Podcast »

    […] Partie 4 : Micronutris met de bons insectes dans nos assiettes ! Avec Cédric Auriol   […]

    […] Partie 4 : Micronutris met de bons insectes dans nos assiettes ! Avec Cédric Auriol   […]

    […] Partie 4 : Micronutris met de bons insectes dans nos assiettes ! Avec Cédric Auriol   […]

    […] Micronutris avec Cédric Auriol  […]

    […] Partie 4 : Micronutris met de bons insectes dans nos assiettes ! Avec Cédric Auriol   […]

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s