Lansay – Critizr – I-Dispo – Armor dans Business Club sur BFM (radio) ce dim à 15h

Publié le Mis à jour le

Dans le prochain Business Club de France. Diffusion sam 15/12 à 7h et dim 16/12 à 15h sur BFM Business Radio. 

Au sommaire : Lansay – Critizr – IDispo – Groupe Armor

→LANSAY, Fabricant et distributeur de jouets en France. Avec Stéphane Azoulai, DG de Lansay

mange disqueEn 1972, lors de sa création, l’entreprise Lansay lançait le premier mange-disque en France ! C’est ce qui a fait la renommée de l’entreprise. Elle était donc au départ positionnée plutôt sur l’électronique et l’audio. Puis elle a innové une nouvelle fois en 1987 en lançant  la 1ère poupée avec puce électronique (poupée qui parle !). Aujourd’hui Lansay distribue toujours des produits très innovants et a élargi son catalogue en distribuant des produits dérivés d’émissions TV comme « Qui veut gagner des millions ? », « Koh Lanta », « Questions pour un champion », « Toy Story »…

Serein pour ce Noel 2012 ? 

L’incertitude est de savoir quand les consommateurs iront acheter leurs cadeaux : les ventes se font chaque année plus tardives. Si cette tendance se confirme, elle fera le jeu des commerçants en ligne, Amazon en tête, et, au vu des baisses des engagements pris par la distribution physique, les ruptures se multiplieront en magasins, en particulier dans les hypers

Que représente la période de Noel dans votre chiffre d’affaires ? 

Environ 70% de notre CA est réalisé en ce moment. 

Le jouet star ? 

spa lansayLe « spa » pour petites filles. Appareil de massage de pieds grâce à de petites billes remplies d’eau…Conçu par l’américain Maya Group, il a fait un carton outre-Atlantique où 400.000 spas ont été vendus l’an passé.

> Lansay a été créé 1972 par vos parents (Elie Azoulai et son épouse)  Leur deux fils ont depuis rejoint la société : Serge (DG) en 1982, et Stéphane en 1991.

  • Lieu : Argenteuil
  • CA : 45 millions € prévisionnel 2012 – en hausse de 15%
  • Effectif : une trentaine
  • Plus de 60  millions de jouets vendus depuis la création

→CRITIZR, l’application qui permet de critiquer, complimenter et commenter les lieux publics que vous fréquentez. Avec Nicolas Hammer co-fondateur.

Fondée par deux jeunes entrepreneurs (Nicolas Hammer et Thibaut Carlier) Critizr a pour vocation de permettre aux consommateurs d’envoyer, via son application gratuite pour smartphone, une remarque sous forme de message court (problème, question, suggestion ou compliment) directement aux gérants ou aux responsables de n’importe quel type de lieu (grandes surfaces, magasins, restaurants, bars, cinéma, zoo, musées, gares, etc.). L’idée est de remplacer les boîtes à idées obsolètes et autres moyens de réclamation sans réponse.

Mais ces gérants répondent-ils réellement aux consommateurs mécontents ? 

70% des entreprises présentes sur Critizr répondent aux remarques dans la demi-heure qui suit celles-ci« 

Exemple : 

Critizr exemple

  • L’appli est gratuite :
  • Elle a été déjà été téléchargée 50 000 fois
  • Près de 100 000 utilisateurs prévus début 2013
  • Critizr contient près de 800 000 références en France

→I-DISPO. Avec SARA, première assistante virtuelle, personnelle et intelligente : tout est possible ! Avec Laurent Lecoeur co-fondateur

« D’ici six à huit ans, tout le monde aura son assistant intelligent personnel dans la poche. Ce sera devenu complètement has been de passer du temps sur les moteurs de recherche pour comparer des prix de billets d’avion ou trouver de l’électroménager pas cher. Il vous suffira de demander à votre assistant virtuel qui vous donnera directement la réponse » dit Ismaël Nzouetom, cofondateur.

Laurent Lecoeur, notre invité. Qui est SARA ? 

Sara peut contacter votre médecin pour vous, prendre rendez-vous, appeler votre banque, organiser vos vacances, trier vos dépenses personnelles

i dispo sara« A la différence des autres assistants vocaux intégrés aux téléphones, qui sont davantage des raccourcis vocaux des fonctions du téléphone ou des moteurs de recherche, Sara fait des tâches réelles ». Sara peut donc traiter une demande du type « Bonjour Sara, prière de prendre rendez-vous avec ma banque pour la semaine prochaine, quelque soit le jour, à partir de 14h ». 

Mais encore : Demandez-lui la quantité de protéines que contient une pomme, la hauteur de la Tour Eiffel, le dernier cours euro/dollar, le temps qu’il fera à Barcelone le week-end suivant, ou encore de vous résoudre une équation mathématique, elle  vous répondra de façon quasi instantanée. Sara est en effet connectée aux plus importantes bases de connaissances d’Internet et est capable de vous fournir des informations sûres dans plus de 100 domaines variés tels que la culture générale, la finance, la santé, les nouvelles technologies, le shopping, la télévision…

Le teaser de I-Dispo. Regardez

→GROUPE ARMOR. Avec Hubert de Boisredon, Président.

Activité : leader mondial de la technologie de transfert thermique (pour les codes barres entre autres – sa technologie est la plus utilisée dans le monde pour le marquage des codes à barres, logos, dates de péremption ou autres numéros de lot sur des étiquettes ou des emballages souples) et N°1 de la production de cartouches jet d’encre en Europe.

  • Lieu : Nantes
  • Date de création : 1922 (90 ans cette année)
  • CA 2011 : 164,1 millions d’euros
  • CAI 2011 : 116,6 millions d’euros
  • En 3 ans, son CA a progressé de 34,4 % et son CA export de 42,8 %
  • Variation du CAI 2011/2010 : + 19,62 %
  • Part de l’international dans le CA : 71 % notamment aux Etats-Unis et dans les pays émergents (Brésil, Singapour, Chine).
  • Effectif : environ 600 en France – 1900 dans le monde

Hubert de Boisredon prend la tête du groupe Armor en 2004.  La multinationale, créée en 1922 à Nantes, d’où elle a longtemps « inondé » la France et le monde de papier carbone, puis de cartouches pour machines à écrire, puis de rouleau papier pour fax s’engage une dynamique « durable », avec comme principaux objectifs le bien-être des employés et le respect de l’environnement.

Investissements importants et stratégie ambitieuse mis en route dès 2008 comme le démontrent ce reportage de Nantes 7 de 2008

Depuis, les cartouches laser Armor sont, après utilisation, récupérées et recyclées à 95% par l’entreprise (d’où une économie pour Armor: les cartouches recyclées sont réutilisées trois ou quatre fois, avec un prix de commercialisation de 30 à 40% moins élevé que celui d’une cartouche neuve), et les rubans de transfert thermique servant à la confection des codes-barres sont produits sans solvants chimiques.

Une politique qui séduit les clients : en 2011, Armor a vu son chiffre d’affaires croître de 15% à 200 millions d’euros contre 140 en 2004. 

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s