Sur BFM ce WE : Industrie en France – Produire en France : les clés de la réussite…

Publié le Mis à jour le

Semaine de l’industrie – Look Cycle – Papy Brossard – Helio Corbeil, ce week-end dans le Business Club de France sur BFM (radio) sam 22h et dim 15h

à l’occasion de la semaine de l’industrie du 19 au 23 mars 2012 (prgramme de la manifestation ici) Nous avons voulu voir comment les industriels français s’en sortaient… Et surtout dans quel état se trouve notre industrie ?

Avec 

Pierre Gattaz  

  • Président du directoire de Radiall
  • Président du GFI (Groupe des Fédérations Industrielles)
  • Président de la FIEEC (Fédération des Industries électroniques, électriques et de Communication)

Une semaine pour l’industrie, alors que la France a oublié de préserver ces outils de production, à préférer délocaliser,… Et on a tellement dénigré ce secteur que les jeunes n’ont plus envie d’y aller … Alors  quel est le sens de cette semaine d’autant que  l’industrie  ne représente plus que 15% du PIB marchand en 2011, contre plus de 23% en 1980 et 27% en 1974. Pierre Gattaz nous dresse un portrait « positif » de l’industrie française.

Il nous offre aussi une présentation de l’industrie allemande : l’Exemple.

Mais pour que les mesures de modernisation et de relance de notre industrie marche : ne faudrait-il pas comme le font les Allemands être plus patriotique et préférer les produits fabriqués en France ?

La CCI Région Nord de France a publié aujourd’hui ses 10 propositions pour l’industrie que vous pouvez lire ici. 

Dans Le Business Club de France également : Ces industriels qui ont choisi de rester en France 

Look Cycle avec Thierry Fournier

Basé à Nevers, l’équipementier cycliste fabrique toujours des cadres de vélo en France alors de 95% des cadres de vélo dans le monde sont fabriqué essentiellement à Taiwan… Leur différence : l’innovation …

Une innovation  payante … 

Bernard Hinault contribue à renforcer le succès des pédales automatiques en remportant le Tour de France. A l’époque, tout le peloton roule encore avec des cale-pieds. LOOK visionnaire : plus personne n’imaginerait aujourd’hui pratiquer ce sport sans pédales automatiques.

Brossard et Pains Jacquet avec Emmanuel Aimond

Vous vous souvenez de Papy Brossard et son célèbre gâteau SAVANE ?

Mais pourquoi ce nom, Savane ? on le sait ?

La légende raconte que Georges Brossard nourrissait une véritable passion pour l’Afrique, ses paysages et sa faune sauvages. Il aurait choisit de donner à son célèbre gâteau un nom qui pour lui évoquait de nombreux voyages et souvenirs pour ce continent. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si, aujourd’hui encore, Savane utilise un cacao originaire de Côte d’Ivoire, choisi pour son goût intense et robuste. 

Quelques dates qui ont marqué l’histoire de Brossard.

  • 1931 : Georges Brossard, pâtissier, crée la société BROSSARD à St Jean d’Angély (17 – Charente maritime)
  • 1932: Industrialisation des Boudoirs
  • 1962: Lancement du Savane, dont la qualité et la conservation sont révolutionnaires pour l’époque
  • 1968: Georges Brossard vend sa société américaine  « Pillsbury »
  • 1974: Lancement du Cake anglais
  • 1980: Création du personnage de Papy Brossard
  • 1996: Lancement du Brownie
  • 1997: La société Sara Lee rachète Brossard
  • 2001: Sara Lee cède Brossard à Saveurs de France … La société redevient française s’installe en Normandie… et 10 ans plus tard elle fait partie de Limagrain… 
Helio  Corbeil avec Bruno Arasa, PDG élu (ancien délégué CGT) et  Sylvie Nourry directrice de l’union régionale des SCOP IDF
Une imprimerie, basée à Corbeil Essonnes créée en 1794

L’entreprise a appartenu à Hachette (1998) puis au groupe Québécor World (c’est la division imprimerie de Québécor) jusqu’en 2008, où le groupe a vendu toutes ses activités européennes à un groupe néerlandais, qui s’est trouvé en redressement judiciaire fin 2011, ce qui a mené au rachat en SCOP.

La SCOP a démarré début février 2012 !

Info le Parisien

Hélio Corbeil : feu vert pour la coopérative

 Julien Heyligen | Publié le 07.02.2012

Corbeil-Essonnes, le 8 janvier. Des salariés d’Hélio Corbeil reprennent l’imprimerie par le biais d’une Scop.

 Des salariés d’Hélio Corbeil reprennent l’imprimerie par le biais d’une Scop. 

Le tribunal de commerce de Meaux (Seine-et-Marne) a donné son accord à la reprise d’Hélio Corbeil par ses salariés, hier soir. 80 ouvriers et employés de cette imprimerie de Corbeil-Essonnes ont décidé de créer une Société coopérative de production (SCOP) pour sauver leur emploi. La société, vieille de près de 200 ans et qui emploie encore 120 personnes, avait été placée en liquidation judiciaire il y a quelques mois.

Pour boucler leur budget, les salariés repreneurs ont tous accepté d’investir un mois et demi de leur salaire, soit près de 400 000€. Et le conseil régional a donné un coup de pouce décisif, en accordant un prêt d’honneur de 150 000€ et en acceptant de co-garantir 800 000€ d’emprunts.
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s