Comment gérer un Orchestre comme une entreprise ? Une première à Toulouse…

Publié le Mis à jour le

Ce WE (sam 25/2 à 22h et dim 26/2 à 15h) découvrez le premier orchestre gérer comme une entreprise : l’Orchestre de Chambre de Toulouse.

En 2004 : Plus un sou en caisse ! Comme la plupart des orchestres, l’équipe vivait de subventions publiques qui représentaient plus de 80% de ces recettes. Un nouveau modèle était donc à inventer.

Musiciens et personnels créent alors une SCOP. Mais qui dit « entreprise » dit gestion d’entreprise, dans un monde qui n’avait pas l’habitude d’être soumis à ces règles entrepreneuriales, c’est à dire : plus d’abonnés + de concerts + plus de marketing pour plus de recettes !

Aujourd’hui :

  • – Nous organisons 143 concerts par an, au lieu de 70 auparavant,
  • – De 250 en 2005, le nombre d’abonnés est passé à 1 100 en 2010.

Enfin pour augmenter les recettes de l’Orchestre : deux actions concrètes ont été menées

  • – Ils sont les  éditeurs de leurs  propres enregistrements : c’est unique en France
  • – Ils ont innové en élaborant  un produit  (une fibre) qui remplacerait le crin de cheval, toujours utilisé pour les archers. Mission accomplie. Vente de cette fibre fin 2012.

Retrouvez l’administrateur de l’Orchestre de Chambre de Toulouse, ce WE sur BFM RADIO. En attendant… un peu de musique :


Lundi sur ce blog, nous reviendrons sur la prochaine « Criée », où les spectateurs crient l’oeuvre qu’ils aimeraient écouter… ambiance garantie…

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s