Jean-Marc Sibade, président d’Easy Take: sa lettre ouverte au gouvernement

Publié le Mis à jour le

Avignon, le 09 janvier 2012

Lettre ouverte au gouvernement 

Suite aux nouveaux décrets n°2011-1992 et 2011-1993 (texte n°34 et 35) et à l’arrêté (texte n°41) du 27 décembre 2011 relatif au transport par Voitures de Tourisme avec Chauffeur, nous, transporteurs VTC, sommes dans l’obligation de contester pour faire valoir nos droits. En deux années, quatre décrets concernant les VTC sont venus modifier le Code du Tourisme sans aucune réunion ni consultation de la part du gouvernement auprès des professionnels de ce secteur. Ces décrets sont uniquement dus à la pression des syndicats de taxis envers le secteur du transport par VTC. Pour exemple, suite à la réunion entre le ministère de l’intérieur et les fédérations FNTI et FFTP du 2 décembre 2011, les décrets cités ci-dessus ont été mis en place le 27 décembre 2011 avec une application effective le 1er janvier 2012.

Dans le but de conserver son monopole, les fédérations et syndicats de taxis influencent le gouvernement qui est amené à modifier le code du tourisme régulièrement, 4 fois en 24 mois, et in fine à « tuer » tout un nouveau secteur d’activité représentant 2401 sociétés et employant à ce jour plus de 10 000 personnes. En effet, quel est l’argument et l’intérêt du nouveau décret obligeant toutes les sociétés de VTC à s’équiper de véhicules d’une puissance de 88 kW (soit 120 Cv) ? Premièrement, d’un point de vue technique, quel constructeur automobile français possède dans une gamme standard des véhicules avec un moteur d’une puissance de 120 Cv? Deuxièmement, d’un point de vue financier, comment une entreprise peut-elle modifier sa flotte de véhicule sous six mois alors que les véhicules imposés par l’arrêté du 30 décembre 2010, ne sont encore ni réglés ni amortis ? Troisièmement, d’un point de vue écologique, inciter des sociétés de transport à se fournir en véhicules plus polluants et ce sans aucune raison valable va totalement à l’encontre de la politique écologique et du Grenelle de l’environnement (loi grenelle 1 – Chapitre III, article 12) : « L’objectif pour les transports de voyageurs est de diminuer l’utilisation des hydrocarbures, de réduire les émissions de gaz à effet de serre, les pollutions atmosphériques et autres nuisances…». De plus, en quoi le confort du voyageur peut être amélioré par le simple fait d’avoir un véhicule plus puissant ? Nombre de nos confrères taxis ne roulent-ils pas dans des véhicules standards voir identiques aux nôtres ? Pour finir, les sociétés de transport s’équipant de véhicules plus chers augmenteront leurs tarifs, ce qui créera une sélection de la clientèle par le haut et ne pourra plus proposer un service accessible au plus grand nombre.

Dans l’intégralité de ces comptes rendus et décrets, pas une fois l’intérêt public, la sécurité, l’écologie ou encore l’accessibilité à toutes les classes sociales ne sont pris en compte. Soit disant les entreprises comme

Easy Take nuisent « à l’image haut de gamme du service attendu par la clientèle des VTC ». La loi des VTC ne notifie en aucun cas que le service doit être haut de gamme ! Nos clients sont comblés par les tarifs que nous leur proposons tout en offrant un service de qualité. D’après le rapport du 29 octobre 2011 dévoilé par le Ministère du Tourisme sur l’accueil des touristes en France, il y a du travail à ce sujet concernant les services de taxis qui donnent une mauvaise image de la France.

Autre fait, le rapport de la dernière réunion du 2 décembre propose une mise en place d’examen, ce qui serait en soi profitable à tous. Le fait que les examinateurs soient uniquement encore et toujours des gens issus du milieu des taxis l’ait moins. Peut-on être juge et parti…?

D’une manière générale, nous remarquons que les modifications législatives ont pour objectif de  placer la société de transport de personnes Easy Take en situation d’illégalité afin d’être stoppée, dixit le rapport de réunion joint. La pression exercée par les syndicats de taxis, sous le simple prétexte de perdre leurs bases et de l’argent, a pour effet de mettre à mal la société. Alors qu’en réunion interne, les taxis reconnaissent que la société Easy Take n’a pas d’influence sur l’exercice de leur profession !

En plus des pressions exercées au niveau national, la société Easy Take subit également des désagréments au niveau local. Actuellement en redressement judiciaire, Easy Take s’est vu refuser l’échelonnement de sa dette comme il est normalement possible de le faire, et comme cela se pratique couramment pour un grand nombre d’entreprises. Y’aurait-il un lien entre l’URSAFF d’Avignon et le Syndicat de Taxis d’Avignon ?

Rappelons que la société de transport de personnes Easy Take, installée à Avignon, Nîmes et Montpellier, touche une clientèle bien différente de celle des taxis et permet à toutes les tranches d’âges et à toutes les classes sociales de se déplacer à des prix accessibles. Les personnes âgées gagnent en autonomie et en liberté, les jeunes rentrent en toute sécurité sans utiliser leur véhicule personnel. Nous offrons simplement une nouvelle alternative aux transports. L’intérêt de ce nouveau service n’est en aucun cas de viser une clientèle « haut de gamme » mais plutôt un large public qui, avec peu de moyens, a toutefois la même nécessité et le même droit de se déplacer en toute sécurité.

A notre échelle nous participons à la sécurité sur les routes ; des milliers de jeunes ont été transportés tous les week-ends pour leurs sorties en soirées. Les usagers de limousines ne sont pas le reflet de la société actuelle. Nous visons une toute autre population qui ne peut s’offrir ni les services d’un taxi, ni des trajets en limousine, quand bien même ils accepteraient de rendre ce service quel que soit le jour, l’heure et la distance à parcourir…

En tant que réel service à la personne, Easy Take forme ses chauffeurs à l’accueil, au commercial, ils bénéficient d’une formation de sauveteur secouriste du travail et à l’utilisation des défibrillateurs cardiaques présent dans les véhicules.

La demande de transport est bien plus importante que l’offre et les besoins des clients ne peuvent pas tous être comblés. Pour preuve, sur nos 3 bases (Avignon, Nîmes et Montpellier), le centre d’appels a réceptionné plus de 2500 appels par jour du 31 décembre au 03 janvier 2012. Nous n’avons, pour la même période, pu répondre et fournir le service qu’auprès de seulement 900 personnes. Cela montre bien que nous venons en complément des autres formes de transport et que nous ne prenons pas les parts d’un marché fantôme. Nous pouvons donc tous travailler et vivre de ce travail.

Pour clore cette lettre, nous avons pensé qu’en France la liberté d’entreprendre était un droit fondamental, et il est pénible de constater que l’on puisse être privé de ce droit sans que les raisons invoquées ne soient justifiées ou réellement justifiables.

Notre but est de sauver la profession des VTC d’une part, pérenniser tous les emplois actuels et créer ceux de demain (le développement devrait créer environ 800 emplois directs supplémentaires en 2012 et à peu près 3500 d’ici à 2015), et d’autre part continuer à offrir un nouveau service de personnes accessibles à tous, et à des tarifs adaptés à la société actuelle. Pour ce faire, nous irons donc plaider notre cause devant la Cour Européenne aussi rapidement que possible.

M. Jean-Marc SIBADE,
Co-fondateur et directeur général de la société ETIG

Publicités

Une réflexion au sujet de « Jean-Marc Sibade, président d’Easy Take: sa lettre ouverte au gouvernement »

    […] of the business model could be questioned over a long period), the company closed in 2012. Here is the epitaph of the founders (in […]

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s