JV WEB : 10 ans, de nouveaux projets et de nouvelles solutions ! C’était au Business Club ! (podcast)

C’était au Business Club de France – Uniquement sur BFM Business Radio

Diffusion  samedi 18/10/14 à 7h et dimanche 19/10/14 à 15h

Au sommaire :

Talk 1 : MANULOC  fête ses 50 ans. La formidable histoire de cette entreprise Lorraine qui est passée de 10 à 1200 salariés !

Talk 2 : JV WEB où l’art d’exploiter toutes les possibilités d’Internet pour mieux communiquer

Talk 3 : Reportage chez LIMONETIK : payer sur Internet avec tous les moyens de paiements possibles

Talk 3 : Entretien avec Jean Yves Rossi : quels moyens de paiement nouveaux pour demain

Talk 4 : Le rendez-vous du médiateur : Quand une médiation évite une longue procédure judiciaire

Pour écouter, réécouter ou télécharger l’intégralité de l’émission :

TALK 2 : JV WEB  avec JONATHAN VIDOR. Président 

UnknownJVWEB est une agence spécialisée dans l’e-marketing : Liens sponsorisés, référencement naturel, Google Analytics et formation. JVWEB gère des campagnes de publicité dans 67 Pays.

Parmi ses clients figurent Promod, Castorama, la Société Générale, Crédit Agricole Languedoc, Pierre & Vacances ou encore HP, Sony et Microsoft Store.

⇒ETUDE DE  CAS (publié sur leur site)

Le client : Distripoker, vente de matériel de poker (cartes de poker, jetons de poker, mallette de poker, tables de poker…).
Missions : Augmenter les ventes et baisser les coûts d’acquisition.
Résultats :

  • nombre de ventes en hausse + 60 %
  • nombre de clics + 196 %
  • coût par clic - 33 %
  • taux de clic +54 %.

⇒JV WEB 

  • Activité: agence e-marketing
  • Lieu: Montpellier
  • Date de création: 2004
  • CA: 5,5 millions en 2014 (4,7 millions € en 2013) – 50% à l’export
  • Effectif: 35

⇒ACTUALITÉ

L’agence e-marketing JVWEB vient de boucler un premier tour de table d’un million d’euros auprès de la BPI. Grâce à ces fonds, JVWEB va pouvoir recruter 10 nouveaux collaborateurs.

La société lance par ailleurs, dès ce mois-ci, une nouvelle gamme de services et de produits dédiés aux professionnels pour faire face aux exigences du marché de la publicité en ligne. D’abord, une prestation dédiée à l’achat d’emplacements en RTB. Ensuite, EvoTravel, un outil réservé aux voyagistes sur internet et qui leur permettra de diffuser leurs bases de données « produits » à leurs partenaires.

JVWEB compte également renforcer le développement de son activité à l’international. Ses chargés de comptes assurent déjà la gestion de budgets publicitaires d’un montant de 25 millions d’euros dans 67 pays.

Source : journal du net

⇒FORMATIONS JV WEB 

JVWeb veut développer son centre de formation.

« Sur le concept d’une tournée, la formation durera une semaine et se déroulera chaque mois dans une grande ville de France. Le formateur abordera le référencement naturel, Google Adwords et Google Analytics. » 

« La formation est désormais très valorisée dans les entreprises, poursuit Jonathan Vidor. Elle permet de créer des contacts clients et il n’est pas rare que ceux qui assistent à nos formations deviennent, par la suite, clients de nos solutions. Si JVWeb n’était jusqu’ici pas très connu pour faire de la formation, elle en dispense pourtant depuis 2007. »

En savoir plus…c’est ICI

⇒UN PEU D’HISTOIRE

Jonathan Vidor

Jonathan Vidor

Dès ses  17 ans, durant l’année du Bac et pour ensuite financer ses études de DUT en Télécoms & Réseaux, Jonathan Vidor crée en tant qu’indépendant plusieurs sites Internet, notamment dans la téléphonie mobile. En 2002, il se spécialise dans le référencement naturel pour le compte d’entreprises dans différents domaines, et en particulier celui du tourisme (top 5 des affiliés pour des sites comme Opodo, Anyway, Expedia, Voyages-Sncf, …).
En 2004, à seulement 22 ans, l’autodidacte Jonathan Vidor se tourne naturellement dans la création d’entreprise et fonde JVWEB, entreprise spécialisée dans l’e-marketing et plus particulièrement dans les liens sponsorisés et l’affiliation. Une analyse et une utilisation du moteur de recherche GOOGLE lui vaut en octobre 2010 de recevoir la « certification partenaire » de Google à Dublin ; une invitation réservée à quelques privilégiés en Europe.

Manuloc fête ses 50 ans. L’histoire de cette entreprise qui est passée de 10 à 1200 salariés ! C’était au Business Club (podcast)

C’était au Business Club de France – Uniquement sur BFM Business Radio

Diffusion  samedi 18/10/14 à 7h et dimanche 19/10/14 à 15h

Au sommaire :

Talk 1 : MANULOC  fête ses 50 ans. La formidable histoire de cette entreprise Lorraine qui est passée de 10 à 1200 salariés ! 

Talk 2 : JV WEB où l’art d’exploiter toutes les possibilités d’Internet pour mieux communiquer

Talk 3 : Reportage chez LIMONETIK : payer sur Internet avec tous les moyens de paiements possibles

Talk 3 : Entretien avec Jean Yves Rossi : quels moyens de paiement nouveaux pour demain

Talk 4 : Le rendez-vous du médiateur : Quand une médiation évite une longue procédure judiciaire

Pour écouter, réécouter ou télécharger l’intégralité de l’émission :

TALK 1 : MANULOC avec CATHERINE BARTHÉLÉMY. Présidente 

rsdb-locations-courte-duree-de-manuloc-img-chariots-elevateurs-nacelles-2

MANULOC

Lieu: Woippy (57)

Date de création: 1964

50 ans d’expérience et d’innovation

312 millions d’euros de chiffre d’affaires

80 millions d’euros / an de capacité d’investissement

1 200 collaborateurs dont 650 techniciens

28 000 matériels gérés dont près de 60% en location full service

4 filiales en Europe : Luxembourg, Suisse, Pologne et Roumanie

45 agences implantées sur l’ensemble du territoire national, principalement dans les plus grandes villes

Manuloc logoACTIVITÉS 

La location de chariots élévateurs

La gestion de flotte au travers de prestations de logistique industrielle globales : prise en charge de l’ensemble des activités de manutention ; mise en œuvre des engins ; développement de systèmes informatiques dédiés (WMS) ; étude et optimisation des flux

• La vente de matériels de manutention : 

-  distributeur exclusif des marques Hyster et utilev en France,
avec une gamme complète et évolutive : magasinage ; frontaux électriques ; frontaux thermiques ; gros tonnages

-  un parc de matériels d’occasion multimarques disponibles de plus de 1 000 machines, certifiées et garanties par un organisme indépendant
– des matériels complémentaires pour des applications spécialisées : nacelles ; balayeuses-laveuses ; tracteurs industriels; chariots latéraux ; etc.

• La location court terme de matériels de manutention : 2 500 machines disponibles en continu

• Le Sav multimarques : plus de 500 marques gérées par les équipes techniques

• La vente de pièces de rechange au travers d’une plateforme européenne baptisée MultipartS, capable de gérer jusqu’à 400 000 références et 250 000 articles, avec un taux de disponibilité sur stock de 98% 

MANULOC FÊTE SES 50 ANS 

Catherine Bathélémy

Catherine Bathélémy

Catherine Barthélemy est rassérénée. L’entreprise fondée par son père en 1964 et qu’elle dirige depuis plus de quarante ans restera dans le giron familial. « Nous avons appliqué les dispositions des lois Dutreil et Jacob pour la transmettre à mes trois fils, Jean-Baptiste, Matthieu et Thomas », explique la présidente de Manuloc, groupe spécialisé dans les solutions globales de manutention basé à Metz. Aujourd’hui, la famille contrôle 85 % du capital, l’encadrement, renforcé au fil des années, et un établissement bancaire détiennent les 15 % restant.

En 1972, Catherine Barthélemy accepte la proposition de son père, François Verpilleux, de reprendre la gestion de Sermat, entreprise qu’il a créée dans l’entretien de chariots élévateurs. La jeune femme, littéraire de formation, doit alors s’imposer dans un milieu exclusivement masculin. « Lors d’un congrès de revendeurs d’engins de manutention, un de nos concurrents s’était étonné que mon père ait délégué sa secrétaire », se rappelle la dirigeante.

Catherine Barthélemy a fait de Manuloc une entreprise d’envergure nationale

L’entreprise paternelle était déjà pionnière de son secteur en proposant un service total comprenant la location, l’entretien et l’assurance des engins. Catherine accompagne cette tendance et répond aux attentes des groupes industriels qui commençaient à externaliser ces charges et souhaitaient avoir un interlocuteur national unique. Au début des années 1980, la fille du fondateur engage donc une stratégie de croissance externe, au rythme d’un rachat tous les deux ans environ, qui conduit, en 1985, à la création d’un groupe national baptisé Manuloc. [...]

Le groupe lorrain gère un parc de 28.000 chariots dont près de 60 % en location « full service », emploie 1.200 salariés et réalise un chiffre d’affaires annuel de 300 millions d’euros. Catherine Barthélemy s’est employée au fil des ans à conforter l’indépendance financière de l’entreprise.  [...]

En savoir plus sur : Les Echos

Menlook lance Georges, son service en ligne de styliste privé !

Le journal du net nous apprend que Menlook lance Georges, son service en ligne de styliste privé. marc Ménasé, président de Menlook nous l’avait annoncé en exclusivité cet été. C’est chose faite ! 

→Marc Ménasé, président fondateur de Menlook (3e partie – à parti de la mn 22 ) 

 

Menlook Georges 1014Lu dans le Journal du Net (extraits)

ChicTypes et Sefairelamalle vont devoir faire face à plus gros qu’eux : le site de mode masculine Menlook se lance dans les malles d’articles à essayer, sélectionnés par un styliste.

Face à l’apparition de sites de mode masculine envoyant à leurs abonnés des malles d’articles à essayer, sélectionnés par des stylistes briefés sur leurs goûts (comme, en France, ChicTypes et Sefairelamalle), Menlook n’est pas resté les bras croisés. L’e-commerçant lance aujourd’hui Georges, son propre service de styliste personnalisé.

L’utilisateur crée son profil sur Georgesprive.com et prend un rendez-vous téléphonique avec un styliste, qui cerne ses goûts, ses besoins et son budget. Il reçoit une malle de 10 à 15 articles qui correspondent à ses envies, dispose de dix jours pour les essayer et retourner ce qu’il ne veut pas. Il paie les articles qu’il conserve, mais ni la prestation du styliste, ni la livraison ni le retour.

Les malles contiennent de 1000 à 2000 euros de produits, piochés parmi 10 000 références des 350 marques présentes sur Menlook (Tommy Hilfiger, APC, Paul Smith, Hugo Boss, Ralph Lauren, Lanvin, Kenzo, Nike…). Ce qui permet, selon l’e-marchand, d’allier les atouts de l’achat en magasin – essayage et conseils personnalisés – à ceux du Web – large choix, livraison et enlèvement à domicile ou au bureau.

[...] La suite…

Digischool rachète 3 sites d’orientation scolaire

DigischoolDigischool, spécialiste de l’éducation en ligne, se lance sur le marché de l’orientation ! La société lyonnaise vient de racheter 3 sites spécialisésetudinfo.com (300 000 VU /mois),  orientation.fr (150 000 VU/mois) et ecoles2commerce.com (150 000 VU/mois). Un investissement dont le montant n’a pas été dévoilé mais qui avoisine le million d’euros.

Disponible en 5 langues (anglais, allemand, espagnol, portugais et français) et sur tous les supports numériques (sites web, smartphones et tablettes), digiSchool.com permet aux apprenants d’accéder gratuitement aux meilleurs contenus éducatifs au monde (vidéos, fiches de cours, exercices, MOOC, applications, etc.)

DIGISCHOOL EN CHIFFRES

Date de création : 2010
Lieu : Lyon (siège) + bureau commercial à Paris
CA 2013: 3,5 millions
Effectif : 40
Plus de 4 millions de visiteurs uniques par mois

DigiSchool est devenu en 7 ans le 2ème acteur du monde de l’éducation sur Internet (source Nielsen Mediamétrie NetRatings Janvier 2013). 

Après avoir levé 3 millions € en 2013, Digischool envisage prochainement une nouvelle levée de fonds en vue de s’internationaliser, probablement en Grande-Bretagne. (Source: Frenchweb)

Voici notre reportage sur DIGISCHOOL, diffusé sur BFMTV et BFM BUSINESS TV début septembre:

Et voici la version radio:

 

moocEcoutez, réécoutez ou téléchargez aussi notre émission spéciale MOOC:

 

 

 

 

Selon FrenchWeb, SIGFOX se prépare à boucler un tour de 50 millions d’euros

[FLASH] Selon FrenchWeb, Sigfox s’apprêterait  à boucler un tour de 50 millions d’euros

La conquête se poursuit pour Sigfox, la société dirigée par Ludovic Le Moan, spécialiste de la connectivité des objets. La start-up toulousaine a déjà levé 27 millions d’euros, mais a encore besoin de financer sa croissance. La startup devrait réaliser 6 millions d’euros de chiffres d’affaires cette année, un chiffre qui a double à chaque fin d’exercice.

Ludovic Le Moan a installé 1300 antennes pour couvrir le territoire français, et est parvenu à exporter le modèle en Espagne, en Russie, et en Belgique. La stratégie de Sigfox, c’est de s’adosser à un opérateur local, comme Albertis en Espagne ou Micronet pour connecter les places de stationnement à Moscou.

[...]

Sigfox, qui a reçu plusieurs offres de rachat mais les a jusqu’à présent déclinées selon nos informations, ne néglige pas non plus les acteurs asiatiques. Le patron de Sigfox s’est d’ailleurs rendu cet été dans plusieurs pays d’Asie ( Chine, Corée du sud…), et devrait recevoir certains d’entre eux à Labège, le siège de Sigfox.

En savoir plus sur  FrenchWeb

Le rendez-vous du médiateur national inter-entreprises. Cette semaine : Pénalités de retards excessives et délais de paiement de 9 mois ! C’est dans le Business Club (podcast)

Dans le Business Club de France – Sur BFM Business Radio

Diffusé samedi 11/10/14 à 7h et dimanche 12/10/14 à 15h

Au sommaire : 

Talk 1 : Quitter Paris, vous y songez?

Talk 2 : Comment booster sa marque sur Internet? Les conseils de Sandrine Saporta

Talk 3 : Reportage chez H4D, inventeur de la cabine de télémédecine

Talk 3 : Invité-expert: Benjamin Sarda, Directeur marketing d’Orange Healthcare

Talk 4 :  Notre rendez-vous avec le Médiateur National Inter-Entreprises

Pour écouter, réécouter ou télécharger l’émission :

TALK 4 : Le rendez-vous du médiateur inter-entreprises : Pierre Pelouzet

logo-mediateur-industrielC’est le nouveau rendez-vous du Business Club de France. Chaque semaine Pierre Pelouzet, Médiateur National Inter-Entreprises s’engage, avec ses équipes, à trouver une solution aux problèmes que peuvent rencontrer les entrepreneurs. Ces derniers sont invités à témoigner (anonymement ou non) dans l’émission.

Cette semaine : le témoignage d’anonyme d’un entrepreneur. Il avait signé un gros contrat avec un grand groupe. Mais les choses ont mal tourné. Son (gros) client avait pour « habitude » de payer tardivement (9 mois de retard)  et la TPE a été incapable de fournir dans les délais,  d’où des pénalités de retard excessives. Espérant trouver un accord, l’entrepreneur est allé jusqu’au bout … jusqu’au dépôt de bilan. En « redressement judiciaire », il a finalement, grâce à la médiation inter-entreprises, trouvé un accord.

La médiation a été saisie en avril 2014 et est parvenue à une solution rapide, humaine en juin 2014. Les avantages de la médiation : l’écoute, la rigueur via un plan d’actions détaillé et son efficacité.

Si vous aussi rencontrez des difficultés, contactez nous ICI