• L’essentiel de l’émission du Business Club de France des 4 & 5 juin

Podcast ici

Direction Strasbourg où l’entreprise BioStick a mis au point le carnet de santé électronique. L’occasion d’aborder les nouvelles solutions technologiques au service de la santé, avec Michel Hahn. D’où est parti le concept ?

 

Il est venu du constat que peu de gens sont en mesure de communiquer leur historique médical dans les situations d’urgence, alors que ces informations peuvent bien sûr sauver des vies. Le produit s’adresse en priorité aux personnes atteintes d’allergies, d’hypertension, de diabète, aux transplantés, etc.

Notre application permet de réaliser un dossier médical international (lisible en 7 langues). On la télécharge sur son ordi, on choisit les onglets qui nous concernent (l’état des vaccinations, groupe sanguin, antécédents médicaux, allergies et contre-indications médicamenteuses, etc.). Pour éviter le risque de piratage et le vol de données, la saisie des informations et leur consultation se font hors connexion. On enregistre ensuite le carnet de santé dématérialisé sur son téléphone portable. Pour le consulter, on a donc pas besoin d’accès à internet ou à un serveur, ce qui est très important dans les pays émergents.

Je trouve qu’en France, contrairement aux pays anglo-saxons, on infantilise le patient, on le laisse dans l’ignorance, en le soumettant à un système de santé dont il sait très peu.

Les assurances et les assisteurs, sont les deux segments de la vie économique les plus concernés pour accompagner le patient à adhérer à ce type de protection.

Votre produit a été un peu mal perçu, trop en avance sur son temps peut-être ?

En fait, les assureurs ont voulu fabriquer leur propre outil. Or, onsait que l’historique de santé est un facteur augmentatif des tarifs d’assurance. La mise en place de l’outil a donc été un échec total pour les assureurs, qui encourageaient leurs clients à mettre leurs données de santé en ligne. Notre solution fonctionne en toute autonomie, elle est déconnectée d’internet. Le tarif est d’un euro HT.

Aujourd’hui, vous recherchez de nouveaux partenaires pour installer cette application ?

Oui, nous allons la proposer aux chefs d’entreprise, qui pourront la fournir à leurs employés, et ainsi

améliorer leur sécurité en matière de santé.

________________________________________________________________________________

Partons maintenant à Thiers, berceau de la coutellerie depuis 6 siècles, pour découvrir l’entreprise familiale Déglon, qui fabrique des couteaux depuis 90 ans! Thierry Déglon, président et maire de Thiers.

Quelle est la spécificité des couteaux Déglon ?

Nos couteaux sont destinés aux métiers de bouche : cuisiniers, pâtissiers, poissonniers. Nous les commercialisons aussi dans des boutiques comme le BHV, le Bon Marché et certaines boutiques culinaires.

Quelle a été la recette pour perdurer ?

Notre leitmotiv est l’innovation. Il faut être différent, si on veut résister. Il faut donc trouver des axes de différenciation : les matériaux du manche, de la lame, l’acier. Et aussi se protéger : par des brevets, des noms de modèle, des marques.

Localement, nous avons aussi créé le label « Esprit de Thiers » : font l’objet d’un contrôle technique sur qualité et territorialité. Pr lutter contrefaçon.

Quels sont vos objectifs aujourd’hui ?

Garder notre indépendance, rester une entreprise à taille humaine (nous n’avons pas d’objectif de racheter d’autres entreprises), et de continuer à fabriquer des produits durables.

L’industrie coutelière a connu une évolution importante depuis 50 ans, avec tout d’abord l’arrivée des manches en plastique, ce qui a considérablement réduit le nombre d’employés dans les usines (injecter directement un manche en plastique sur une lame prend beaucoup moins de temps que de fabriquer une manche en bois), puis la mécanisation. Et récemment, elle a subi le contrecoup de la mondialisation, avec des concurrents ayant des coûts de production 6 à 7 fois inférieurs.

DEGLON EN CHIFFRES

Date de création : 1921 – entreprise familiale 

 

Chiffre d’affaires 2010 : 4,12 millions d’euros (80 % en France, 20 % à l’export)

Dirigeant : Thierry Déglon, petit fils du fondateur Jean Déglon. Il est aussi maire de Thiers.

Distribution :

80% aux professionnels des métiers de bouche (leader du marché), 20 % au grand public

650 points de vente en France

International :

Présence dans 40 pays

Exporte plus de 20% de sa production

 

Effectifs : 35 (en majorité des ouvriers spécialisés)

 

DATES CLÉS

• 1995 : Doublement de la superficie du site de production

• 1997 : Rachat de la société Cathonnet, devenue Albert de Thiers

• 2008 : Lancement du couteau Meeting

Lors de la 5ème Edition de la Bourse de la Création Coutellière dédiée aux étudiants designers, Déglon a fait le choix d’accompagner Mia Schmallenbach, jeune étudiante à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Visuels de Belgique dans la création d’une panoplie de cuisine. Il a fallu

plus de 150 heures de travail pour réaliser le prototype, pièce unique reflétant parfaitement ce concept qui se voit propulsé à la première place de ce concours. Véritable prouesse technologique et esthétique, ce bloc de couteaux emboités sublime l’idée originelle du couteau et lui donne une autre dimension, devenant « objet culturel et artistique »

 

PRODUITS

• 1 million de pièces produites par an

+ de 500 références

ACTUALITÉ

A l’occasion de ses 90 ans, Déglon propose un set exclusif de 3

couteaux en édition limitée. Une pièce unique avec un support gainé d’alligator camel a été imaginée pour célébrer cet anniversaire exceptionnel. Deux autres versions avec socle en cuir pleine fleur rouge ou bleu.

UNE TECHNIQUE DE RECYCLAGE UNIQUE

Depuis 2006, conception en interne d’un système unique en son genre de capture et recyclage des boues d’émouture. Récupérées dans un « big bag» de 700kg, ces boues sont enlevées et retraitées tous les mois par un organisme certifié. Chaque année, Déglon collecte ainsi plus de 7 tonnes de boues et recycle jusqu’à 3 000 litres de liquides (eau et huile soluble).

Et bientôt, des conditionnements simplifiés vont être mis en place pour diminuer les coûts et respecter davantage l’environnement.

www.carnet-sante.com

www.deglon.fr

About these ads
Publié dans Résumés émissions Business Club de France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

L’ÉMISSION SUR BFM
ILS NOUS SUIVENT ET VOUS ?

Bienvenue. Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel. Merci de votre fidélité.

Joignez-vous à 2  462 followers

ARCHIVES
POWERED BY
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 2  462 followers

%d bloggers like this: